Muleta

Pièce de drap de forme semi-circulaire, doublée et montée sur un bâton – estaquillador – qui sert au matador de leurre, de défense et instrument d’expressions artistiques durant le troisième tiers de la corrida (la faena de muleta). Sa surface est augmentée par l’épée lorsqu’elle est tenue de la main droite. De la main gauche, sa surface est réduite car tenue seulement par l’estaquillador. Elle est actuellement de couleur rouge.

muleta-de-torero-para-ninos

Son invention a longtemps été attribuée à Francisco Romero (1700?/1763) bien que l’usage de la muleta était sans doute commun dans les fêtes taurines populaires. Un torero amateur, Manuel Bellón ou Ballón dit « El Africano » monta, en 1720,  une cape sur un bâton de bois pour mettre à mort un toro, ce qui inspira sans doute Francisco Romero par la suite.

Dans sa « Tauromaquia ou Arte de Torear » en 1796 José Delgado « Pepe-Hillo » (1754-1801) fait la description de la muleta et de la passe « regular » naturelle, donnée de la main gauche, pour citer le toro et exécuter un geste semblable à celui fait avec la cape de ce même côté.

« Retour à la liste des catégories
Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.