BILBAO 23/08/2011 – Nuñez del Cuvillo – MORANTE connecte avec Bilbao.

Corrida bien présentée de Cuvillo, sauf le 2,  mais pas comme les Fuente Ymbro  d’hier.  Corrida avec du moteur qui a duré, galopant,  sans faiblesse sauf le 1.  Noble dans l’ensemble avec complications le 6.  Corrida qui a été au cheval sans rechigner mais sans exprimer une bravoure sauvage, plutôt intermittente. La casta moderne. Les bichos furent applaudis.  MORANTE a été bref avec son premier qui d’allègre est rapidement passé à éteint sans avoir été, pour autant, excessivement piqué. Morante a salué un public généreux.  C’est peut-être pour cela qu’à son second, sifflet par le public qui voyait le toro cojo,  Morante, après avoir donné des signes de ne pas vouloir voir son Cuvillo, a effectué un effort notable pour construire une faena irrégulière, mais à mas avec l’inspiration inimitable qui est la sienne pour ajouter des touches par détails et adornos.  Sa volonté s’est démontrée par son désir de ne pas rester sur un échec à gauche,  en y revenant jusqu’à réussir. Le meilleur ont été des derechazos profonds, avec dominio.  Il  termine par ayudados por alto y bajo Morantistas.  Epée dans la croix.  Le président répond à la forte pétition du public en sortant les deux mouchoir à la fois.     MANZANARES ne torée pas son premier a gustoFaena avec un bon début surtout une série liée à droite terminée par changement de main dans le dos de grand cachet.  Le reste de la faena a menos terminée, malgré tout, par deux essais à recibir avec au final une entière dans la croix.  Saludo al tercio.   Avec son second  Manzanares a dessiné une faena a mas.  Une première partie en séries interrompues, perte de muleta,  sont devenus, à base de  volonté, ,  un trasteo de dominio, lié, profonds, au terme d’une longue faena. Entière à recibir trasera, caida. 1 oreja.  Tout indiquait que David MORA était venu décidé.  Quites aux deux toros de Manzanares, par chicuelinas puis gaoneras exposées.  A son premier il envoi le capote très tôt pour des véroniques suaves.  Avec la muleta il donne la distance au Cuvillo.  Première moitié de faena de qualité avec muletazos profonds sur les deux cornes.  Puis le bicho va a menos et la faena aussi, sauf les trois dernières pases de la faena à gauche de grand niveau qui démontrent qu’en toréant dans le sitio avec douceur la deuxième partie de la faena aurait pu avoir un autre éclat.  Pinchazo, ½ espada et descabellos.  Saludo al tercio.  Le dernier de la tarde fut le plus compliqué.  Pas mal intentionné, mais court dans la muleta, anticipant la recherche du retour de muleta,  embistiendo avec la corne contraire du coté gauche.  Dans ces circonstances Mora a été digne et a essayé, malgré  un accrochage tôt dans la faena.   Salida a  Hombros de Morante.  Deux grands, même énormes  tercios de banderilles de Curro Javier et de Juan José Trujillo de la cuadrilla de Manzanares.

A propos Niño de San Rafael

Niño de San Rafael (Apodo de René Philippe Arneodau) est aficionado practico fréjussien avec une expérience tauromachique qui débute en 1970, allant de chroniqueur à apoderado, cultivant exigence et précision dans ses avis et ses opinions. Passionné de tauromachie depuis le plus jeune âge, il a trouvé dans la pratique du toreo le chemin de la compréhension de la technique et de l'art de torear, et développé une admiration et un respect pour ceux qui y excellent.
Ce contenu a été publié dans Bilbao, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.