Alberto Sandoval

C’est à Salamanque que naît le 9 février 1993 le picador Alberto Sandoval dont le nom de famille est associé à un autre picador célèbre, son oncle : Plácido « Tito » Sandoval. Tout jeune, en raison des relations professionnelles de son oncle dans ses fonctions de picador dans les élevages, il l’accompagne où se déroulent les tientas et les occasions ne manquent dans le campo charro. C’est justement dans un tentadero qu’à l’âge de quatorze ans, il lui est proposé de  piquer une becerra. Dès lors, la voie est tracée et ce n’est que lorsqu’il atteint l’âge règlementaire de seize ans qu’il peut faire ses débuts et pas dans n’importe quelle plaza, celle de la Maestranza de Séville,  le 13 septembre 2009 sous les ordres du jeune Mexicain, Fernando Labastida qui faisait, lui aussi, ses premières armes en Espagne comme novillero. Pendant deux saisons ses prestations de picador se déroulent au service de plusieurs novilleros et c’est à partir de 2011 qu’Alberto passe à la catégorie supérieure pour piquer en corridas de toros.

Malgré son jeune âge et sa carrière plus courte que celle de la majorité des autres picadors au service des matadors les plus cotés, Alberto Sandoval se fait remarquer, dans sa région pour toréer avec des novilleros salmantins – notament avec Alejandro Marcos, aujourd’hui matador de toros – puis par Javier Castaño qui en maintes occasions substituait son picador attitré «Tito» Sandoval par le neveu. Justement avec Javier Castaño et les corridas «dures» que ce dernier affrontait, dès 2012, Alberto pouvait exprimer son talent et remportait le prix de la Peña Campo Charro du meilleur picador de la feria de Dax en piquant un toro de José Escolar Gil ; en 2013, il lui était attribué le prix du meilleur picador durant la feria de Béziers face à un toro de Miura et le prix de la meilleure pique de la feria de Málaga face à un toro de Victorino Martín. En 2016, «Juan Bautista» l’incorpore à sa cuadrilla en remplacement de Paco María. Durant trois saisons il sera fidèle aux ordres de notre compatriote jusqu’à sa dernière corrida à Saragosse, le 6 octobre 2018. Auparavant il avait été désigné triomphateur de la Feria de San Maateo de Logroño (Rioja) aux côtés de « Juan Bautista » et Victorino Martín.

Actuellement il est dans les rangs de la cuadrilla de Antonio Catalán «Toñete»

Ce contenu a été publié dans Cuadrillas. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.