Fernando Sánchez

Fernando Sánchez Martín est un des plus brillants banderilleros du moment. Il est principalement le « troisième » de la cuadrilla du Mexicain Joselito Adame et du novillero Francisco de Manuel (2018). Très sollicité, on le trouvera présent dans d’autres cuadrillas de matadors de toros (Luis Bolivar, Javier Castaño) et novilleros.

Né à Talavera de la Reina le 13 avril 1988, il est le frère de Rubén Sánchez rejoneador, de sept ans son aîné, aujourd’hui picador, avec lequel Fernando fait ses premières armes de banderillero-auxiliador, en faisant partie de sa cuadrilla pendant  trois saisons de 2008 à 2010. Cette même année 2010, il commence à toréer comme banderillero en novilladas piquées et sa première participation a lieu à Arganda del Rey (Madrid) avec le novillero Gómez del Pilar avec lequel il torée tout au long de 2011 soit # 22 novilladas certaines dans des plazas de 1ère catégorie. En  2012, il se fait connaître pendant la feria de San Isidro et, au cours d’un festival, il est remarqué par Javier Castaño qui l’incorpore à sa cuadrilla à partir de la temporada 2013. Pendant trois ans il fait partie de cette fameuse cuadrilla qui, le 1er juin 2013, devait effectuer une vuelta triomphale au terme du tercio de banderilles au 2ème toro – fait historique et unique à ce jour – à la demande du public enthousiaste de Las Ventas. Les toros étaient des Héritiers de D. Celestino Cuadri. Cette cuadrilla était formée des picadors Plácido « Tito » Sandoval (qui avait piqué le 2ème cuadri et Fernando Sánchez Muriel, des banderilleros Marco Galán, David Adalid et donc Fernando Sánchez. Le style de Fernando Sánchez à la pose des banderilles se caractérise par sa façon de «citer»  le toro et marcher avec torería à la rencontre du toro et une fois lancé, clouer face aux cornes, al cuarteo, habituellement sur le côté gauche. En visionnant des vidéos, il déclare s’être inspiré du style des banderilleros célèbres des temps modernes tels que Julio Pérez «El Vito» (1928-2016) et Manolo Montoliu (1954-1992).

                    

 

Ce contenu a été publié dans Cuadrillas. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.