Javier Ambel

Francisco Javier Ambel Aragón est un des banderilleros les plus en vue de l’actualité. Il est né à Madrid le 28 novembre 1984 bien qu’il soit lié par sa résidence à la ville de Badajoz (Extremadura) et celle de sa famille qui en est originaire. Il est le cousin de deux matadors de toros Santiago Ambel Posada et Juan Luis Ambel «Posada de Maravillas» eux-mêmes dernière génération de la dynastie de toreros, ancienne de plus de 150 ans, les Posada. Élève de l’Ecole Taurine de Badajoz à partir de 1999, il fait ses classes de novillero sans picadors avant de faire sa présentation en novillada piquée à  Villa del Prado durant la feria de novilladas de la localité madrilène en septembre 2003. Les novillos étaient d’Antonio San Román et ses compagnons de cartel Salvador Cortés et Reyes Ramón. Ce n’est que trois ans plus tard qu’il fait sa présentation à Las Ventas le 16 juillet 2006, en nocturne, devant des novillos de Guadaira avec pour résultat une vuelta au 4ème. Ce jour-là il partageait l’affiche avec Benjamín Gómez et Manuel Gómez «Soto de Jerez». Au cours de ces quatre saisons, il participe à une trentaine de novilladas. Il est aussi étudiant en Sciences Economiques et d’Entreprises. Il prend la décision de passer à la catégorie des banderilleros dès l’année suivante. Pendant 2007 il est banderillero avec les élèves de l’Ecole Taurine de Badajoz, de son cousin Ambel Posada avec lequel il débute comme subalterne dans une corrida célébrée à La Coruña. Il est rapidement remarqué par des matadors de renommée qu’il accompagne occasionnellement comme «El Juli», Antonio Ferrera, Sébastien Castella, Alejandro Talavante ou César Jiménez qu’il rejoint pour la temporada de 2010. En mai de cette même année, il est sollicité par Sébastien Castella qui, dès la fin de saison l’incorpore définitivement à sa cuadrilla où il occupera le poste de Curro Molina – obligé d’abandonner la profession sur blessure – et 2011 sera l’année et les suivantes de sa présence au plus haut niveau dans la catégorie des subalternes avec le torero de Béziers.

                      

Sa présence dans la cuadrilla de Sébastien Castella fut l’occasion pour Javier Ambel de confirmer ses grandes qualités et de glaner de nombreux prix autant pour la brega dans laquelle il brille, par le temple de son capote, que pour la pose des banderilles qu’il domine avec style et efficacité. En 2014, il quitte les rangs de la cuadrilla du Français et va servir le jeune matador Ginés Marín, alors novillero, pour finalement rejoindre définitivement, en 2016, un autre torero de Badajoz: Miguel Ángel Perera aux ordres duquel il est actuellement.

Ce contenu a été publié dans Cuadrillas. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.