Après la mort de Victor Barrio LES MASQUES TOMBENT.

Pablo HaselLa mort de Victor Barrio à Teruel sous la corne de “Lorenzo” de la Ganaderia Los Maños a eu pour effet de montrer le vrai visage de nombre d’antis Corridas.  En effet dès l’annonce de la mort du jeune Torero les réseaux sociaux sont devenus pour ces individus pervers la fosse à purin  de ce qui habite leurs âmes et que l’alibi du mouvement des droits des animaux n’arrive plus à cacher.  Ces individus ce sont réjouis en nombre de la mort de Victor Barrio démontrant, s’il le fallait, qu’ils souffrent de graves altérations  de jugement  et de valeurs.  Parmi ces personnes on trouve par exemple un professeur chargé d’enseigner aux enfants Belenguerqui n’hésite pas à écrire ” Est mort un certain Victor Barrio profession assassin de toros…” ou encore “moi qui suis un citoyen très bien “éduqué” au point d’être professeur je me réjouis beaucoup de sa mort…” et encore “NOUS DANSERONS SUR TA TOMBE… CONNARD“.  Il y a aussi des proches de PODEMOS qui déclarent “Si toutes les corridas de toros se terminaient comme celle de Victor Barrio, nous serions plus d’un à aller les voir“.  De nombreux autres Tweets souhaitent ou annoncent la mort prochaine de toreros dont les noms sont cités.Tweets Barrio

Transposez ces déclarations dans n’importe quel autre contexte et vous obtiendriez une levée de boucliers de l’ensemble de la société.  Dans le cas présent les esprits sont pollués par des années de désinformation ayant créé des doutes et des distorsions dans la perception de la corrida.   il revient donc au Mundillo de réagir, ce qu’il a fait par le biais de figuras connues comme El Juli “Ceci est inhumain.  Ce type de commentaire s est inacceptable et doivent être punis”, “Les autorités de ce pays doivent faire quelque chose !  Ceci est une discrimination sociale et un attentat contre notre profession et notre personne…”.  Par ailleurs la Fundacion del toro de lidia  a annoncé qu’elle userait de tous les moyens légaux pour que les auteurs de ces messages soient poursuivis et punis.

Comme nous l’avions expliqué il y a quelques jours dans l’article La Tauromachie devenue le symbole d’une manipulation de masse. , les attaques dont la tauromachie fait l’objet sont fondées sur des accusations infamantes, des mensonges, des distorsions sémantiques destinées à troubler et induire en erreur le grand public néophyte.   Nous ne changerons pas les extrémistes tapis dans toutes les strates de la société civile et politique qui ont fait de la tauromachie leur cible afin de tenter, vainement, de s’expurger de toutes les bassesses qui les habitent.  Jusqu’à présent leur message animaliste, aux apparences moralistes, faisait illusion auprès des citoyens néophytes  du monde. A partir de la tragédie de Teruel la confusion ne sera plus possible et donc ne devra plus être admise.  Nous aficionados ne devons plus le permettre.  La perversité dont ces individus nous ont accusés est en fait la leur.  Leur fourberie est maintenant notoire.  N’importe quel esprit libre et censé constatera que le monde taurin, professionnel et Aficionado, n’a exprimé aucune animosité envers “Lorenzo” dont, bien au contraire, on a reconnu les qualités de combattant.  Toute la haine exprimée suivant cette tragédie est venue des fervents animalistes à l’encontre du défunt.  Heureusement, des voix de personnes défenderesses des animaux, aux valeurs cependant humanistes, sont venues dénoncer ces terribles excès contre l’humanité.

Les rats sont sortis des égouts et les masques sont tombés.  Il faudra demander à la justice de se prononcer sur leurs abominations.  Mais il conviendra tout autant de demander à tous ceux qui se prononcent contre la corrida de se révéler soit comme citoyen respectueux des lois et de la morale humaine, soit de se déclarer un allié des extrémistes.  On ne peut pas par exemple interdire impunément l’organisation d’un spectacle légal dans un lieu public en se faisant le partenaire des auteurs des exactions précitées.  A ce titre nous aurons l’occasion de revenir prochainement sur le cas des Arènes de Fréjus dont la mise en sommeil devrait concerner toute l’Aficion.  Nous expliquerons pourquoi car le lien entre tous ces événements existe et la scission qui vient d’avoir lieu entre les pervers et les citoyens devra permettre  de recentrer un débat qui n’aurais jamais du dériver comme il l’a fait.  René Philippe Arneodau.

Ce contenu a été publié dans EDIT"O"PINION. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Après la mort de Victor Barrio LES MASQUES TOMBENT.

  1. grech michele dit :

    Quand j’ai vu un certain commentaire odieux,et que j’ai demandé comment pouvais t-on se réjouir de la mort d’un homme on m’a répondu ”creve.”autant de haine et d’irrespect pour une famille en deuil ,je n’arrive pas a le comprendre.la bêtise humaine pour ne pas insulter ce genre de personne(je ne m’abaisserai pas a leur niveau) m’a fait peur…..

  2. de Souza dit :

    Je ne suis pas un aficionado, loin de là mais je me suis renseigné, écouté.
    La vie d’un taureau de combat est bien plus enviable que celui élevé dans un box pour finir dans un abattoir. Soit vivre en totale liberté pendant 3 ans dans la nature et mourir en gladiateur en 15 minutes soit passer sa triste vie enfermé puis avancer dans les couloirs des abattoirs qui empestent la mort.

  3. coulerie dit :

    Je suis tres attrste par la mort du taureador et j exprime mes sinceres condoleance

  4. Berlandier Emma dit :

    Voici une réponse à un des antis corridas

    Pour ceux qui critiquent la corrida, et ne respecte pas le deuil du moment : D.E.P Maestro

    “Tu considère ça comme toi tu veux mais laisse les gens qui aiment aimer. Tu n’aime pas beh va voir autre chose. Pour nous c’est bien plus qu’un simple spectacle banal c’est quelque chose de religieux quelque chose que vous les gens qui n’avez jamais vu, ni assisté ne puissent comprendre.

    Pour nous les aficionados, c’est une religion, un moment de rassemblement. Pour nous la corrida n’est pas un simple spectacle c’est bien plus que ça.

    Tu n’aime pas ne va pas voir, laisser ceux qui aiment en paix. Mais surtout dans des moments comme ça ne dites pas bien fait, c’est toute une famille, des amis et des aficionados qui sont en deuil.

    Respectez le deuil, respectez notre deuil comme si cette personne été de votre famille.

    Merci.”

    E.B.

  5. Hortensia Toribio dit :

    J’ai lu avec effroi des tas d’immondices concernant la mort du Maestro ( DEP ) et j’ai répondu à bien des commentaires pourris mais nous avons à faire à des furieux, des frustrés qui se lâchent derrière leur clavier avec des mots qui leur ressemblent noir de crasse ! des gens du sud-ouest qui vont en Espagne acheter leurs clopes, boire leur bière pas chère, manger des pintxos, faire la fête profiter du soleil puis revenir en France vomir sur l’Espagne et sa culture ! aucun respect !!!

  6. sanchez Claudine dit :

    Je suis tout à fait d accord pour ne pas aimer la corrida mais la mort de ce jeune garçon est terrible condoléances à sa famille !! Je suis aficionados et j admire la tauromachie !!
    Repose en paix toréro !

  7. Ricardo dit :

    Ne pas aimer la Tauromachie, je peux comprendre. Mais se réjouir de la mort d’un jeune homme de 29 ans, insulter sa mémoire, son épouse, ses parents. ….Je trouve cela à vomir. Malheureusement, internet et les réseaux sociaux sont le miroir d’une société malade !!!!! Et surtout le déversoir d’une haine irrationnelle pour tout et n’importe quoi. Si les réseaux sociaux avaient le pouvoir, la peine de mort serait retablie en France , et d’autres choses bien pires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.