ROMÁN & Ginés MARÍN

Roman Torero

Roman

Marin

Marin

ROMÁN Collado Gouinguenet le Valencien et Ginés MARÍN Méndez le Jerezano sont deux jeunes promus de l’escalafón qui m’ont marqué et ému par une conception simple et sincère du toreo.  Leur technique n’est bien évidemment pas aboutie comme celle de certains de leurs illustres aînés, mais ils ont tous deux une authenticité dans leur toreo qui m’impressionne.  Ils sont pour moi des émules de la conception tauromachique de Jose Tomas,  par comparaison ou opposition, par exemple, avec celle d’Enrique Ponce.  Ils sont  aussi dans un autre registre qu’un de leurs contemporains, Roca REY, dont la tauromachie est à mon sens plus une fusion moderniste qui transmet aux tendidos par  engagement et générosité.  Ce qui diffère entre Roca REY et les deux autres jeunes promus c’est que l’on sent chez REY, malgré son jeune âge, une maîtrise technique habile qu’on ne retrouve pas chez ROMÁN et MARÍN qui jouent plus sur le registre de la sincérité, générateur d’émotions.  J’aime chez eux l’absence de gestes parasites et défensifs.  Je ressens qu’ils se livrent et j’accepte, en contrepartie, les scories que leur toreo révèle parfois.  L’avenir nous dira s’ils sont capables de maintenir un tel niveau d’engagement pour devenir des acteurs importants de l’escalafón.  René Philippe Arneodau.

Ce contenu a été publié dans EDIT"O"PINION. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.