Capeína

Cette passe est une entame de série de derechazos. Le cite est tel que la muleta présentée à l’envers devant le corps du torero est doucement déplacée sur le côté droit, dans le dos.  Le torero tourne dans le sens inverse de la sortie du toro pour recueillir, de l’autre côté, les charges suivantes et enchaîner des muletazos comme des derechazos.

La passe prend le nom de capeína de Pedro Gutiérrez Moya « Niño de la Capea » qui l’a mise à la mode à la fin des années 70.  Elle est une variation de el pase de las flores qui lui est exécuté comme remate.

         Inicio de una capeína        Capeína de Andrés Roca Rey

« Retour à la liste des catégories
Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.