Molinete

Passe de muleta pouvant être réalisée soit avec la main droite, soit avec la main gauche habituellement en guise d’adorno ou de remate d’une série (main gauche) et parfois en ouverture de série (main droite). Cette passe a été immortalisée dans un style très personnel par Juan Belmonte (1892-1962).

Lorsque le toro arrive à hauteur de la ceinture, à mi-passe, le torero effectue une rotation sur lui-même en sens inverse de la trajectoire de l’animal, s’enroulant dans la muleta. Selon le style du torero et la position des bras, le molinete peut être confondu ou assimilé au kikiriki.

            Molinete de Daniel Duque      Molinete de El Fundi 02 05 2012

Molinete belmontino por Juan Belmonte

Molinete belmontino por Juan Belmonte

 

Molinete belmontino por Morante de la Puebla

Molinete belmontino por Morante de la Puebla

Le molinete s’exécute aussi à genoux.  C’ est une  suerte   créée par le torero mexicain Fermín Espinosa « Armillita Chico » (1911-1978). Pour cette passe,  lorsque le toro entre en jurisdicción, tête dans la muleta, le torero met ses genoux en terre et vire sur lui-même, enroulé dans la muleta. C’est une fioriture qui requiert néanmoins du tempo pour ajuster le mouvement du corps du torero au passage du toro déjà « embarqué » dans la muleta.

LR20080524_TOROS_9.jpg

 

« Retour à la liste des catégories
Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.