Péndulo

1 – La première utilisation du terme péndulo se réfère plutôt à un adorno ou manière de citer le toro.  Le torero de profil devant les cornes, muleta dans la main droite et tenue derrière son corps, lui donne un mouvement de balancier alternatif, à droite et à gauche, d’où le nom de “pendule” et l’expression hacer el péndulo. Ce cite se réalise très près des cornes et la sortie du toro, lorsqu’il chargera, se donne soit d’un côté soit de l’autre du corps du torero. Manuel Jiménez “Chicuelo II” (1929-1960) était spécialiste de cette suerte spectaculaire que son compatriote d’Albacete, Dámaso González (1948-2017), avait renouvelé dans les années 70-80 du siècle dernier.

2 – Au Mexique “el péndulo” est une passe aussi appelée cambio por la espalda. Le péndulo fut mis à la mode par Carlos Arruza (1920-1966), torero mexicain contemporain de Manuel Rodríguez “Manolete” et fait partie du répertoire de bon nombre de toreros actuels qui ouvrent leur faena par cette suerte. Celle-ci est débutée à distance par un cite de profil – profil gauche du torero vers le toro – au centre de la piste et consiste à montrer la muleta tenue de la main droite devant la poitrine du torero et la faire passer dans le dos changeant ainsi la charge et trajectoire du toro lancé (cambio). Pour réaliser cette passe le placement et l’immobilité du torero sont importants. De même son exécution doit tenir compte d’un toro dont le tranco sera régulier et la passe dans le dos devra donner la sortie en direction du toril.

Voir “Le mal nommé pase cambiado por la espalda” du 20 mars 2012 de Toreo y Arte de René-Philippe Arneodau.

      cite-de-s-castella-cambio-por-la-espalda-2   pase-cambio-por-la-espalda-sebastian-castella

« Retour à la liste des catégories
Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.