Madrid 13 Juin 2019 – 31ème de Feria –  Naturelles de Domingo López Chaves et l’ombre des Cuadri.

Le Tendido 7, occupé en majorité par les membres de l’Association du Toro de Madrid, avait préparé une banderole en hommage au ganadero Fernando Cuadri qui a décidé de passer les responsbilités de la ganaderia  à la nouvelle génération de sa famille. Cet hommage a motivé l’ensemble du public à faire saluer l’intéressé -. présent au Tendido 9 – sous les applaudissements. Malheureusement pour lui, le lot envoyé à Madrid n’a pas donné les résultats escomptés sauf pour le cinquième qui, sur la corne gauche, présentait des qualités propices au bon toreo. La faute des mauvais résultats viendrait-elle des poids élevés des toros, 4 d’entre eux au dessus des 600 kg ? Cuadri a depuis longtemps présenté des exemplaires imposants qui ont fonctionné. Il faut noter qu’aujourd’hui la course a été lourdement et mal piquée.  Serait-ce alors la faute des toreros ? Il faut avouer que “Rafaelillo” et Octavio Chacón ne sont pas dans leur meilleur moment.  Seul Domingo López Chaves a su tirer parti du bon cinquième et obtenir les applaudissements au second.

Le premier Cuadri est reçu par Rafael RubioRafaelillo” sur jambe fléchie en allongeant les bras, puis par brega vers le centre.  Sévèrement piqué le toro s’emploie sans excès de zèle. Il sort des deux rencontres affecté. Le quite de López Chaves se réduit à une demi-véronique.  Brindis au public. En début de faena le Cuadri alterne les charges pleines, les trébuchements et le calamocheo. L’entreprenant à gauche, “Rafaelillo”, nerveux, est mis en difficulté,  La suite à droite est électrique face à un animal tardo qui se retourne vite, d’autant plus que le torero est sur la défensive. Une dernière série courte à gauche montre une face plus collaboratrice du toro sur laquelle le matador n’insiste pourtant pas. Pinchazo et entière contraire. Descabello. Silence.

Le second de “Rafaelillo”, aux charges courtes et désordonnées, inspire son matador plus à la brega qu’au toreo.  Deux cariocas surdosées infligent une punition à un Cuadri indolent. Les premiers doblones révèlent une charge courte plus à droite qu’à gauche.  Ceci explique que la première tentative se fasse sur la corne gauche. Accrochée violemment, la muleta passe à droite. Suit un arrimón à toro arrêté qui, de temps en temps, délivre une charge vive. Dépité lors des dernières tentatives, “Rafaelillo” opte pour mettre un terme au trasteo. Entière atravesada qui ressort, puis rentre seule. Deux descabellos avant la puntilla. Sifflets au toro. Silence.  

Le second de Cuadri attaque avec des accélérations, beaucoup de mouvements de tête et revient sur ses pas rapidement. Domingo López Chaves donne de la cape de droite à gauche vers le centre en subissant. Le public lui reconnaît l’effort. Le tiers de piques, mal exécuté, montre un bicho moins vaillant que les attaques à la cape le laissait supposer. Octavio Chacón fait une tentative de quite qui se résume à une demi-véronique.   Au second tiers le toro est pensif, tardo et attaque par arreones. López Chaves lance la faena en restant ferme face aux attentes du Cuadri et en lui apprenant à suivre la muleta. À gauche, il doit se croiser entre les passes pour compenser le retournement incomplet du toro et aussi pour l’inciter à charger. De plus en plus tardo le bicho oblige López Chaves à répéter les toques en terrains rapprochés.  La seconde série sera plus aboutie le torero tenant son terrain et forçant l’animal, il opte pour un arrimón sur les deux cornes lorsque le bicho s’immobilise. Entière atravesada qui ressort seule progressivement. Descabellos. Palmas et salut.

López Chaves reçoit son second sur jambe pliée en aguantant jusqu’au bout les retours vifs et terminant par revolera.  Le toro pousse irrégulièrement sous une première carioca. La seconde pique est mal menée et le toro n’a aucune opportunité de se mettre en valeur.  Le long des tablas López Chaves met le Cuadri dans la muleta par le bas et par le haut. La première série droitière se fait dans le désordre et de más a menos. La suivante, courte, est liée. À gauche la charge est longue et suave sans que le matador n’en profite à son avantage. En terrains rapprochés, la série à droite suivante révèle une charge avec tête mobile.  C’est enfin à gauche que le matador s’accouple avec les qualités du Cuadri, en se croisant entre les muletazos et en se confiant. Le toro trébuche au moment de l’entrée a matar et la demi.épée résulte atravesada et basse.  Une seconde lame atravesada et de côté est complétée de deux descabellos. Palmas y pitos au toro. Palmas et salut.

Octavio Chacón tire quelques véroniques de qualité sur la corne gauche et est mis en difficulté sur la droite, optant à terme pour un abaniqueo à la cape vers le centre. Le Cuadri subit les deux piques réglementaires au milieu d’une ambiance de capea, avec une incertitude sur l’emplacement idoine pour cheval et toro lors de la seconde rencontre.  Chacón exécute un tanteo appliqué, sans obliger son opposant. À droite le bicho s’arrête entre les muletazos, le matador choisissant de se croiser entre chaque passe et de ne pas baisser la main. À partir de la troisième série le trasteo se transforme en arrimón. À gauche l’animal cloué au sol, montre aussi des signes d’abandon.  ¾ de lame desprendida. Sifflets au toro. Silence.

Le sixième est un “bison” de 642 kg applaudi par le public.  Il met Octavio Chacón en difficulté dès le second capotazo.  La charge est courte et la tête mobile. Le tercio de varas se déroule dans le désordre et sous la bronca.  Hésitant, le matador ne sait par quel bout prendre le toraco. L’animal étant plus que tardo, les options se compliquent à droite.  À gauche le bicho prend deux naturelles et reste dans les chevilles. Le matador abrège. Pinchazos et bajonazo. Descabellos. Silence.

René Philippe Arneodau

Ce contenu a été publié dans Madrid. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.