SEVILLE – 06/05/2014 Salut et Cornada pour Galván – Marasme du système.

Soleil et chaleur Sévillane pour accueillir une demie entrée en ce mardi de Farolillos. La corrida de Daniel Ruiz est réduite à quatre exemplaires et complétée par deux toros de Fuente Ymbro. Les deux réserves sont de ce fer également. Au bout du compte ce sont quatre Fuente Ymbro qui furent lidiés et seulement deux Ruiz. A ce stade de la Feria on peut parler de Pot “Pourri” pour le lot présenté ce jour car si quelqu’un voulait nuire à la Fiesta il ne s’y prendrait pas autrement, en proposant, dans une des plus importantes Ferias au monde, des lots de toros incomplets, disparates de présentation et qui en plus donnent la sensation d’être du vide grenier. D’aucun me répondra, sans avoir tort, que face à ça El Juli et compagnie font des merveilles. La question est de savoir si pour eux c’est ce lot qui aurait été couru ?

Le premier Daniel Ruiz n’a aucun trapio et est rapidement protesté alors qu’Adame le passe dans le capote. La protestation monte pendant le tiers de pique pendant que le bicho vacille et tombe. Quite de Nazaré par véroniques. Adame débute la Faena au centre à droite par des passes en ligne pour ne pas peser sur le toro. Il lui donne de la distance et donc du temps. Le toro galope. Les derechazos se poursuivent dans le même style. À gauche l’animal proteste en sortie de passe mais Adame poursuit en deux séries. De retour à droite il se fait toucher la muleta et continue en ligne ce qui transmet peu. Quelques applaudissements. La faena se prolonge ensuite dans l’indifférence.. Entière en bonne place d’effet fulminant. Protestations à l’arrastre. Silence.
Le quatrième et dernier Daniel Ruiz de la course se rompt la corne gauche au sol en chargeant le capote. Mouchoir vert. Il est remplacé par un sobrero de Fuente Ymbro de 613 kg . Grand de charpente et bien armé le toro gratte le sol. Adame va le chercher au centre. Il torée par belles véroniques rythmées et demie sans réaction du public. Après avoir donné des coups de tête le toro pousse sous le peto en carioca (terrains inversés). La seconde rencontre est pour la forme. Nazaré dessine sans effort des chicuelinas à un toro allant a menos. Réplique d’Adame par gaoneras volontaires. Brindis au public. Au centre le Mexicain attend pour aidées par le haut enchainées, la première étant sur le point d’être la dernière. Suivent deux séries de derechazos dosés juste ce qu’il pour que le toro ne craque pas par manque de force et parce que manso. C’est à la troisième série que le Fuente Ymbro accuse le coup lorsqu’Adame baisse la main. Alors à gauche le toro recule museau au sol et ne permet que quelques naturelles isolées. La faena se termine le toro se défendant collé aux planches. Pinchazo avant que le bicho se couche. Puntilla. 

Antonio Nazaré affronte en premier un Daniel Ruiz mieux présenté que le premier, bien armado qui est manso dès la sortie, Nazaré avance avec la cape mais ne canalise pas la charge par faute du toro. Deux vueltas de campana, chute du cheval, autre vuelta de campana, nous sommes entrés dans une autre dimension. Le public est bavard. Suit une pique qui rend le toro fébrile. Galvan dessine un quite par chicuelinas qui confirme l’invalidité. Mouchoir vert. Le sobrero de Fuente Ymbro pèse 579 kg, né en 02/10. Il est colorado, charpenté, haut et fin, pas dans le style de la maison. Distrait et abanto il démontre une qualité d’embestida et se retourne à l’envers dans les passes à droite du à une boiterie qui vas croissante. Protestations du public. Le tiers de pique se fait dans le désordre. Le Fuente Ymbro ne résiste pas aux premiers muletazos par le bas. Dans une série à droite il montre une grande qualité de charge. Nazaré torée à gauche avec douceur dans les toques et les passes. La transmission est quasi nulle mais l’embestida supérieure. Manoletinas de carreton. Entière, portée en se profilant à l’extérieur, delantera, desprendida et atravesada ( en avant, légèrement de coté et de travers). Plusieurs descabellos. Silence.
Le quinto sort alors que les bavardages ont pris possession des gradins. Ce Fuente Ymbro est bas armé vers l’avant, de peu de trapio. Les premières attaques n’augurent rien de bien dans la cape de Nazaré. Premiers signes de faiblesse. Il pousse sous une carioca, puis rentre et sort à la seconde rencontre. Gaoneras de Galvan. Brindis au public. Les passes à droite sont données une par une. Suivent des cambios dans le dos pour animer le public. Mais la réalité est que le toro a l’air d’un moribon et le public proteste. Naturelles insignifiantes. Entière tendida. Silence.

Encore un Daniel Ruiz sans trapio pour la présentation de David Galvan. Puñalero n° 20 né en 12/09 pesant 541 kg. La réception à la cape est brouillonne. Le toro sort rapidement du peto et va à toriles. Il est ramené par Galvan pour un simulacre de seconde pique portée au milieu du dos. Tentative de quite avortée d’Adame. Brindis au Public. Toro de querencia que la cuadrilla de Galvan essaye de mener à l’ombre. Retour à toriles. Galvan tente sans succès de revenir au centre puis donne des passes là où le toro le veut. Le bicho fuit après chaque muletazo volé. Galvan insiste et s’arrime pour quelques passes terminées par manoletinas. Entière desprendida et tendida. Descabello. Silence.
Alors que le dernier Fuente Ymbro s’apprête à sortir certains quittent les tendidos el le moral des aficionados est dans les chaussettes. Le toro est fin, montado, armé en cuillère (acucharado). Il fait l’avion dans la cape sans que Galvan ne le fixe. Capea dans le ruedo, le toro voyageant dans toutes les directions. Il est piqué en arrière et en carioca. La capea se poursuit. Deuxième pique sans engagement du toro, pique relevée. Trois chicuelinas et revolera d’Adame. En banderilles le toro poursuit aux planches. Brindis personnel. Les premières attaques dans la muleta sont fortes. Galvan le sort au tiers et le toro veut revenir aux tablas. Même faena qu’à son premier par passes volées et soudain c’est l’accident, blessure de “descuido”. Adame entre a matar pour un bajonazo infame. René Philippe Arneodau.

Ce contenu a été publié dans Séville, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.