Séville 15/04/2015 Une Oreille pour l’entrega d’Adame

Séville sous la pluie reçoit un quart d’arène pour une corrida de Cayetano Muñoz terciada dans l’ensemble, sans relief et faible dans le comportement.

Le premier Cayetano Muñoz d’Adame ne remate pas, est faible et ne reste pas dans la cape surtout a droite. A gauche il veut embestir. Il reçoit deux Picotazos. Quite d’Oliva Soto par véroniques en composant la figure. Un Adame entregado dessine des gaoneras. Brindis au public. La faena debute par le bas ce qui semble décourager le bicho. A droite le toro confirme son manque d’entrega. A gauche il s’emploi plus mais sa faiblesse le limite et il donne des coups de tête. Epée contraria et trasera. Descabellos. Silence.
Le second d’Adame le plus léger du lot attaque la cape avec ferveur mais sans force. Mal piqué le bicho est bien banderillé par Jarocho lors de la première paire. Adame débute la faena à droite au centre. Le toro dont la charge est volontaire, vacille du train arrière. Il en va de même à gauche malgré la bonne volonté du Mexicain. A base de temple et maturité il canalise une charge désordonnée et insiste sur cette corne dont il tire quelques muletazos qui plaisent aux tentidos comme le final à gauche pieds joints plus esthétique que profond. Entière desprendida et descabello. Oreille festive. Palmas au toro.

Oliva Soto, habillé de Banderillero, affronte en premier un animal terciado et capacho. Capoteo entregado d’Oliva Soto, manquant de temple compte tenu des qualités de l’embestida. Le toro pousse sous la première pique. Il réchigne à la seconde qui se limite à un picotazo. Quite electrique d’Esau Fernandez par chicuelinas. Brindis au Public. Le toro met les reins dans les premiers muletazos brusques de Soto. A gauche il est débordé par la charge et à droite il ne trouve pas le rythme. Demie épée atravesada. Deux pinchazos précèdent une entière atrevesada. Silence.
L’enfant de Camas affronte un quinto plus lourd et sérieux que ses frères. Il embiste avec alegria mais en tournant large ce qui pousse Soto à le mener au centre. Bonne pique de Jose Cruz. Quite par véroniques forcées de Soto. Alcalareño salut en banderilles. Brindis personnel. Au centre Soto site de loin pour toréer à droite et se fait soulever puis mettre en difficulté. En passant à gauche il dessine comme à droite quelques muletazos profonds, en position marginale et est mis encore en difficulté puis soulevé à nouveau sur le coté droit. Pinchazo et demie épée en avant. Palmas au toro.

Esau Fernandez va a Puerta Gayola pour une Larga Cambiada avortée qui se transforme en farol de rodillas sur le retour inopiné du toro. Suivent des véroniques. Deux picotazos sur ordre en terminent avec le formalisme de la pique. Adame dessine un quite par chicuelinas dans lequel le toro va a menos. Brindis à El Cid. Début de faena au tercio à droite. Quand la muleta n’est pas touchée le toro faibli. A gauche Esau baisse la main sans trouver le rythme. Lorsqu’il se croise le bicho va plus loin mais Esau ne le fait pas à chaque passe. Le retour à droite est sans relief et en arrimon. 3/4 de lame très basse et atravesada. Palmas et salut au tiers.
Nouvelle Puerta Gayola d’Esau pour Larga Cambiada de Rodillas et véroniques défensives. Sous les mauvaises piques le bicho perd toute velléité de combat. Excellente deuxième paire de Banderille de Curro Robles qui lui vaut de saluer. Brindis personnel. La faena met du temps à démarrer et se solde par muletazos marginaux entrecoupés par des génuflexions du toro sur les deux cornes. Demie épée tendida. Silence. René Philippe Arneodau.

Ce contenu a été publié dans Séville. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.