ALBERTO COSSIO AGUILAR “El Maestro Mexicano”

ALBERTO COSSIO AGUILAR

                                                      “El Maestro Mexicano”

Maestro Alberto Cossio  avant le Paseo Carmona 2013 04

Maestro Alberto Cossio avant le Paseo Carmona 2013 04

Alberto Cossio au campo.  Derechazo profond.

Alberto Cossio au campo. Derechazo profond.

Le monde de l’Aficion est riche en personnalités qui bien que discrètes offrent des richesses humaines pléthoriques sans lesquelles nous n’aurions pas nos écoles taurines, nos associations ou nos clubs pour nourrir et défendre les intérêts des aficionados et des futurs toreros.  Nombreux sont ceux qui ont enrichi ma passion et ce ne sont pas les plus médiatiques ou les plus connus.  Parmi eux Alberto Cossio Aguilar m’a inspiré comme aficionado et comme personne.  Je suis riche de l’avoir connu et du partage de ses connaissances qu’il  prodigue avec générosité et désintéressement tout autour de lui.  Je suis loin d’être le seul à penser cela de cet homme hors norme.  Déambuler avec lui est toujours une expérience de “Who’s who”.  Je peux en attester suite à des rencontres inattendues tant au Mexique qu’en Espagne. La dernière en date fut lors d’un Concert d'”El Cigala” à l’Auditorium National de Mexico en Novembre 2013.  Parmis les milliers de personnes  venues voir le concert une vingtaine de taurinos, jeunes Novilleros ou Matadors ont salués Alberto Cossio  avec chaleur et admiration qui en disent long sur l’Aura de ce Maestro en “Estado Puro” qui sans avoir pris l’alternative, respire par tout son être, la grandeur de la profession dont il est un magnifique représentant.

Alberto Cossio au Parc de Chapultepec avec entre autres les Matadors David Silveti et Luis Conrado.

Alberto Cossio au Parc de Chapultepec avec entre autres les Matadors David Silveti et Luis Conrado.

Maestro Alberto  Cossio avec le Matador Jorge Sotelo et Felipe Olivera Chapultepec 2013 11

Maestro Alberto Cossio avec le Matador Jorge Sotelo et Felipe Olivera Chapultepec 2013 11

Chapultepec - Cours théoriques prodigués par Maestro Alberto Cossio

Chapultepec – Cours théoriques prodigués par Maestro Alberto Cossio

Si vous visitez Mexico City, vous le rencontrerez très probablement au Parc de Chapultepec, là où s’entraînent les toreros de toutes nationalités, dans la partie du Parc proche du croisement des rues Campos Eliseos et Ruben Dario, non loin du monument de Gandhi.  Depuis des années il y partage sa vista et son savoir avec les jeunes aspirants, les novilleros et les matadors confirmés qui savent qu’un échange avec le Maestro Beto leur apportera toujours un angle de vue pur, sincère et toujours donné avec mesure.  Car Alberto Cossio est effectivement touché par la grâce du temple, tant dans sa personnalité que dans son toreo.

Ces dernières années ont, entre autres, travaillés avec lui notre Camille Juan en préparation de sa présentation au Mexique comme Novillero, et Luis Conrado lors de ses débuts de Novillero. Aussi le Maestro aux 71 printemps n’a jamais cessé de toréer et si le corps a vieilli,  sa classe naturelle est intacte mue par un courage jamais entamé par les terribles blessures qui ont jalonnées sa carrière.  La dernière de ces blessures a eu lieu lors d’un festival à Carmona (Séville) en Avril 2013 à la fin d’une actuation dont la qualité a marqué les rétines de tous les présents.

 

Rodolfo Rodriguez EL PANA et Alberto COSSIO Plaza Mexico 2013 11

Rodolfo Rodriguez EL PANA et Alberto COSSIO Plaza Mexico 2013 11

Rodolfo Rodriguez EL PANA et Alberto COSSIO il y a quelques décennies.

Rodolfo Rodriguez EL PANA et Alberto COSSIO il y a quelques décennies.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_4719IMG_4757IMG_4752IMG_4764IMG_4717IMG_4713

Alberto Cossio Aguilar est né à Mexico City le 6 Juin 1942.  Sa présentation en Habit de Lumière a eu lieu le 01 Novembre 1959 à Tecuala Nayarit avec des toros Cebus et Criollos d’origine sauvage.  Il coupa une oreille à un Cebu. Suivirent divers festejos toujours avec des Cebus et Criollos sous la houlette de son premier Maestro Jorge Benitez.  Son premier toro de caste il le combat à Tepetzala la même année et il est chaperonné par El Ranchero Aguilar qui lui ouvre les portes de ganaderias. C’est ainsi qu’il torée aux cotés du Maestro Fermin Espinosa Armillita dans la ganaderia de Zotoluca qui lui dit à l’issue de la tienta “Si toreas los toros como toreaste esta vaca, te vas a hacer milonario” (Si tu torée les toros comme tu viens de toréer cette vache tu deviendras millionnaire).  Quinze jours après Alberto reçoit un télégramme de la Plaza Mexico qui lui propose de débuter dans Le Coso de Insurgentes, La Plaza Mexico.  La présentation avec chevaux aura lieu le 3 Mai 1964 avec des novillos de Santo Domingo.  Il s’agit d’une course de sélection durant laquelle chaque Novillero combat un Novillo.  Alberto Cossio salut aux tiers au terme d’une bonne actuation. Au mois d’Août 1964 il est annoncé à Ciudad Juarez, Plaza de Toros Alberto Balderas.  On l’incite à triompher en lui promettant de le remettre à l’affiche  de la Plaza Mexico s’il triomphe.  Il coupe une oreille  aux cotés Chucho Solorzano et de Manolo Ureña.  La promesse qui lui avait été faite ne sera pas respectée.  Le 1° Novembre 1964 il torée aux cotés d’Alberto Martinez lors de la présentation de ce dernier en habit de Lumière dans la Plaza La Aurora, Ciudad Nezahualcoyotl,  avec des Novillos de La Laguna de Guadalupe.  Alberto Cossio y reçoit une cornada en toréant “al natural” qui lui traverse la cuisse avec trois trajectoires de 15, 18 et 20 cms.  Il tue son opposant dont on lui apportera une oreille à l’infirmerie.  Quinze jours après il  réapparaît à Tepic Nayarit en mano a mano avec Antonio Lomelin.  Les Novillos sont du Doctor Mota Velasco.  Il coupe une oreille à son premier opposant.  C’est alors que Lomelin l’invite à Banderiller son premier opposant, alors qu’Alberto n’en fait pas une spécialité.  Il reçoit une cornada à l’aine, mais reste en piste pour tuer son second Novillo.  Le 28 Mars 1965 il réapparaît à Guadalajara, Plaza de Toros El Progreso toréant des Novillos de Roquilla del Carmen avec Manolo Martinez et Pepe Orozco.  Alberto torée magnifiquement son premier adversaire.  Il entre a matar pour triompher et reçoit un cornalon de deux trajectoires de 10 et 25 cms qui affectent, sans les rompre, saphène et fémorale de la cuisse droite.  On répète le Novillero dans cette même arène le 25 Avril 1965 face à des Novillos de Curiel.  Ce jour là Eloy Cavazos fait sa présentation de Novillero. La Novillada est difficile, aucun des trois espadas ne coupe de trophée (contrairement à ce que montrent certaines statistiques du Maestro Cavazos).  Alberto tue trois Novillos suite à la blessure de Fernando Sepulveda.

IMG_4733

IMG_4744

IMG_4727

IMG_4805

Alberto COSSIO toréant Cebus et Criollos

IMG_4769

Alberto COSSIO toréant Cebus et Criollos

IMG_4750

Alberto Cossio.  Festival Carmona 2006

Alberto Cossio. Festival Carmona 2006

Alberto Cossio.  Festival Carmona 2006

Alberto Cossio. Festival Carmona 2006

Alberto Cossio.  Festival Carmona 2013

Alberto Cossio. Festival Carmona 2013

Alberto Cossio.  Festival Carmona 2013

Alberto Cossio. Festival Carmona 2013

Suivent des temporadas avec une série de prestations qui débutent par un triomphe à Apatzingan, Michoacan, où il coupe deux oreilles et queue à un novillo de Ochoa et sort a hombros.  Cette campagne à l’Ouest de la capitale, se poursuit à Manzanillo Colina, Mazatlan, Puerto Vallarta, etc…  Le 16 Juin 1968 c’est le retour à la Plaza Mexico avec des Novillos de Textyapan.  Alberto triomphe sans couper d’oreille à cause de l’épée.  Son succès lui permet de décrocher des contrats pour Guadalajara, Acapulco et Querétaro.  Dans le cadre de sa préparation, trois jours après l’actuation de la Mexico,  il va à la ganaderia de Mimeuapan.  Manolo Martinez y torée un semental.  Invité à le toréer à son tour, Alberto, victime d’un coup de vent, se voit infliger une cornada de 30 cms.  Tous les contrats en attente sont perdus.  C’est le début de la fin.  Alberto a toréé aux cotés de ceux qui seraient figuras et les blessures lui ont laminé le corps.  Deux ans plus tard, en 1970, lors d’un festival à Tequistiapan (Queretaro), Alberto est pris à l’haine en posant des banderilles. Le 1° Mai 1975 il porte pour la dernière fois le costume de Lumière à Manzanillo.  Son Novillo lui inflige une nouvelle cornada alors qu’il torée de la main gauche. Il tue son bourreau et coupe deux oreilles.  Ces circonstances et le décès concomitant de sa Maman le plongent dans une tristesse qui l’emmène au purgatoire pendant de nombreuse années.  Après avoir touché le fond, au plus bas de la souffrance de l’âme, Alberto Cossio a triomphé de l’adversité.  En 2007 il torée un Festival à San Miguel de Allende et de nouveau la corne perfore et tranche sa chair en deux trajectoires de 15 et 35 cms.  J’ai eu l’honneur de partager le cartel avec le Maestro Cossio en plusieurs occasions, en particulier en deux fois à Carmona (Séville) en 2006 puis en 2013. A chaque fois son toreo pur, sincère et gracieux a enchanté tous les présents.  La dernière fois que nous avons toréés ensembles à l’automne 2013, dans la ganaderia de Zotoluca (Mexique) Alberto réapparaissait après ses blessures de Carmona (Quatre cotes et clavicule cassées en Avril 2013).  Malgré tous les châtiments, Il continue à toréer jambe et poitrine avancées, en se croisant avec la trajectoire naturelle de l’opposant ce qui, en l’état actuel du toréo moderne, représente un acte de foi et un privilège pour ceux qui regardent.

Alberto Cossio avec les Matadors Alberto Huerta à sa gauche et Manuel Montoya à sa droite. NOV 2013 Ganaderia de ZOTOLUCA pour une tienta où il reprenait les trastos après la blessure de Carmona.

Alberto Cossio avec les Matadors Alberto Huerta à sa gauche et Manuel Montoya à sa droite. NOV 2013 Ganaderia de ZOTOLUCA pour une tienta où il reprenait les trastos après la blessure de Carmona.

****************************************

Je dédie ces lignes à la famille et à tous les amis du Maestro Alberto Cossio Aguilar avec qui je partage la même admiration et respect pour l’Homme et le Torero.

René Ph. Arneodau

IMG_9801

IMG_9812

IMG_9808

A Cossio Carmona 2013 04 Veronica Pies Juntos

A Cossio Carmona 2013 04 Veronica Pies Juntos

IMG_4796

IMG_4772

Ce contenu a été publié dans Toreros, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.