04/05/2011 GRANDE DÉCEPTION DES FUENTE YMBRO DE SÉVILLE

Onzième festejo de Abono de Séville, dixième corrida à pied, 60 toros lidiés et toujours pas de Toro Bravo. Aujourd’hui on imagine le désespoir du Ganadero Ricardo Gallardo. Une mansada, sans classe ni fond, bien que dans ses premières déclarations il se soit évertué à trouver des qualités, peu visibles, à ses toros. Surprenant après le résultat d’Arles. Ce qui est marquant c’est l’ampleur du phénomène. Tant de corridas et de toros sans qu’on puisse se souvenir d’un bicho qui ait pris possession du ruedo . Seul le docile Nunez del Cuvillo indulté reste dans les conversations. La corrida du jour, correctement présentée, débute avec la confrontation de TEJELA et d’un toro qui dès le début montre des signes de faiblesse qui l’empêche de s’employer dans le capote. Peu piqué Tejela veut tenter un quite et abandonne. Perera donne des gaoneras volontaires mais désordonnées car le bicho se défend et accroche l’engaño. Lors de la première faena le gentil public Sévillan est encore bien disposé et applaudi des séries propres mais sans émotion, mécaniques. Une entière d’effet rapide et saludo al tercio. Le quatrième toro de la course est un jabonero sucio qui offre quelques bonnes embestidas au capote que Tejela donne sans grand cachet. Peu piqué et ne s’employant pas, le toro, bien que faible, fait illusion dans quelques galops. Brindis au public et faena tronquée dès la deuxième série par la faiblesse de l’opposant. Metisaca bajo et atravesado, suivi d’une entière. Pitos al toro. PERERA était venu pour triompher. Après le quite au premier de Tejela il est allé attendre son premier à Puerta Gayola qui, se freinant, l’oblige à plonger pour s’échapper. Le toro va largo dans le capote de Perera en terrain de toriles. Bien pris à la première pique, le bicho se défends de la tête. A la seconde vara le piquero essaye de bien faire les choses mais le Fuente Ymbro ne veut déjà plus du combat. Il finit par y aller et est bien piqué. Perera entre en quite par Tafalleras. Il attend le toro en los medios pour débuter la faena, en alternant les pendulos et pases por alto jusqu’à ce que le toro se colle sur la corne droite à deux reprises. La faena va a menos par la faute du toro qui perd toute mobilité. Perera termine par un arimon sans emition. Pinchazo et pinchazo profond, puis descabello. Aplausos et salut. Le second de Perera est renvoyé et est remplacé par un opposant du même élevage sans plus de classe que ses frères. Dès son entrée en piste il donne des patadas en passant les burladeros. Manso il se retourne à l’envers de la suerte dans les premières passes de la faena. Toro rebrincado sans classe. Le toro va a menos comme les espoirs de Perera de sauver sa feria, puis se raja complètement. Pinchazo, ¾ de lame trasera et descabello. Le TALAVANTE nouveau est resté inédit. Ceux qui ont suivi sa campagne Américaine et son début de saison étaient dans l’attente d’une surprise. Impossible avec le lot de ce jour. Son premier garde la tête relevée et ne s’emploi pas dans le capote. Il se comporte de la même manière en varas. Dans la muleta de Talavante les premières tentatives de baisser la main termine de décourager le bicho de toute velléité de combat. Deux pinchazos et ¾ d’épée tendida, contraria, atravesada et descabello. La corrida se termine de la même manière que le reste de la course avec un toro qui rapidement abandonne la lutte. Entière caida. Pitos al toro. René Philippe Arneodau.

A propos Niño de San Rafael

Niño de San Rafael (Apodo de René Philippe Arneodau) est aficionado practico fréjussien avec une expérience tauromachique qui débute en 1970, allant de chroniqueur à apoderado, cultivant exigence et précision dans ses avis et ses opinions. Passionné de tauromachie depuis le plus jeune âge, il a trouvé dans la pratique du toreo le chemin de la compréhension de la technique et de l'art de torear, et développé une admiration et un respect pour ceux qui y excellent.
Ce contenu a été publié dans Général, Séville, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.