Le “double sens” de Jose Escolar

Reçu à Nîmes le 16 février par la Peña Taurina Les Amis De Pablo Romero, le ganadero Jose Escolar a fait la déclaration suivante : “Las figuras son las que matan mis toros”  “Les figuras sont celles qui tuent mes toros”.   Je pense que l’intention première du ganadero était de communiquer que, dans son esprit, les  toreros qui combattent et tuent ses toros sont les vrais figuras, ceux qui véritablement méritent notre admiration. 

Il y a cependant une seconde lecture, intentionnelle ou pas, qui ne manque pas de piquant en ces temps où les encastes marginaux ont du mal à trouver preneurs et où certains disparaissent.  Dans cette autre lecture les figuras de l’escalafon, le G10 en quelque sorte, seraient les fossoyeurs des Jose Escolar, sous entendu par les choix qu’ils imposent, compliquant la vie des ganaderos qui élèvent des toros différents, à l’ancienne. “Les figuras sont celles qui tuent mes toros”   Les figuras contribueraient à la mort de la ganaderia Jose Escolar.

Quoi qu’il en soit, que ce “double sens” ait été intentionnel ou pas, on ne peux que reconnaître sa triste pertinence.

René Philippe Arneodau

Ce contenu a été publié dans EDIT"O"PINION, Général, Toro, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.