Les oreilles du JULI

La corrida de la Mexico d’hier 24 Janvier 2016 a d’abord été marquée par une magnifique entrée due à la présence au cartel du Maestro El Juli.  Puis, comme cela est souvent le cas lors de la présence de vedettes dans le coso de Insurgentes, le lot de Toros de Montecristo a été plus que terciado de présentation et soso de comportement.

Les titres de la presse spécialisée sont majoritaires pour parler du vol, du hold up, perpétré par la présidence de la Monumental à l’égard du Juli après ce qui est décrit comme un faenon puissant du Maestro.  On peut lire :

  1. Si a El Juli el Juez de Plaza le hubiera concedido las dos orejas o el rabo por un faenón al buen segundo, la lectura de la tarde hubiera cambiado.
  2. Atraco a “El Juli”, bronca al juez.

  3. Robo a El Juli y regalo a Adame

Il y a bien quelques chroniques réalistes comme celle d’ Amanda Isa pour Marca, mais dans l’ensemble la presse abonde dans le sens du Maestro.

Que faut-il en penser?  Pensez ce que vous jugez justifié et lorsque vous le faites demandez-vous quels sont les critères sous-jacents de votre avis et comment ces critères contribuent à l’évolution du rituel Tauromachique et à la perception que nos con-citoyens en ont.

Mon avis, qui n’engage que moi, est que les oreilles du Juli ne peuvent que siffler.  Pas seulement pour ce qui sera dit de sa prestation par les puristes comme moi, mais à cause de sa propre voix.  En effet je ne peux pas croire un instant qu’il ne soit pas conscient de la réalité de sa “performance” et des circonstances de celle-ci.

Ce n’est pas la même chose de faire avancer un animal qui souhaite à tout prix éviter de bouger ou absorber, avec technique et toreria, les attaques d’un Toro agressif et fort.  El Juli s’est montré expert de la première formule et au final n’a même pas tenté de faire culminer son “oeuvre” par une grande épée.  Il suffit de voir la position de celle-ci suite à une exécution dans le style maison qui privilégie l’évitement à l’engagement.La espada del Juli 24 01 2016Pour ceux qui ne sauraient pas trop comment qualifier le résultat d’une telle épée nous la décririons comme baja (basse), trasera (en arrière) et atravesada (direction du flanc droit vers le flanc gauche).  Dans la presse elle est relatée en tant que bonne épée.  Comme la plupart des gestes du Juli ce jour (et souvent depuis qu’il applique sa technique défensive systématique) cette épée est vulgaire et défectueuse.

Lorsque nous célébrons les toreros nous faisons référence à leur courage, à leur technique, à leur toreria, à leur sens de l’honneur et à tout ce qui fait d’un torero un personnage hors du commun.  Certes El Juli est hors du commun !  Certes sa technique est unique et efficace ! Le problème est l’emploi qu’il fait de sa suprématie.  Pour moi il trompe le public. Il profite du manque de critères du grand public pour faire croire, par une chorégraphie parfaitement huilée, mais  excessive, que le spectacle qu’il délivre est extraordinaire. On ne peut pas demander au public occasionnel de percevoir toutes les subtilités de la tauromachie mais la presse et les toreros peuvent avoir un certain sens de l’honneur et ne pas jouer le jeux de ce qui à terme nous conduit à l’impasse.  En effet comment défendre la corrida lorsque c’est ce type de spectacle que l’on promeut et médiatise ?

Hier le bon sens aurait été d’écrire tout simplement que le Juez de Plaza avait refusé de concéder la première oreille que réclamait le public et qu’il avait refusé d’accorder de plus amples trophées, probablement pour le manque de relief de la faena et surtout à cause de l’épée défectueuse.  Les journalistes des grands médias auraient d’ailleurs pu interviewer le Juez de Plaza pour connaitre les motifs de sa décision. Mais cette démarche aurait l’inconvénient d’obliger de retranscrire et rapporter les motifs du refus , ce que cette même presse ne veut aborder en aucun cas comme on le voit dans leurs reseñas.

Dimanche prochain la Mexico va recevoir Jose Tomas.  Que verrons nous?  Les mêmes excès ou la tauromachie sincère et émouvante.  Rendez vous ici même pour une lecture méticuleuse de l’événement.

Ce contenu a été publié dans EDIT"O"PINION, Général. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Les oreilles du JULI

  1. bouisseren dit :

    Enfin une reseña objective et juste!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.