Madrid 17/05/2013 Bonita novillada pour Novilleros volontaires.

La Novillada de “Jandilla” par le nom de GUADAIRA  a été disparate de présentation avec certains plus faits que d’autres, l’ensemble bonito pour le passage des Novilleros à Madrid.   L’objectif d’un Novillero est d’apprendre avant de passer au niveau supérieur.  Juan LEAL, qui est sur le point de le faire, a de toute évidence acquis une aisance et une détermination au dessus de la moyenne.  Je n’ai toutefois pas encore eu l’occasion de le voir face à un toro de caste,  circonstance dans laquelle ses acquis lui seront utiles et devront être transposables.  Pour l’instant son assurance pourrait communiquer de la fadeur sur les tendidos.

Gomez El PILAR  est allé recevoir ses deux novillos à genoux à Puerta Gayola pour leur servir des largas cambiadas réussies.  Son premier entre dans la cape avec vivacité et va loin avec des coladas (se serre) sur la droite.  Il montre des signes toutefois d’être distrait et d’aller a menos dans l’effort.  Bien piqué le Guadaira pousse avant que Gomez El PILAR ne dessine un quite par chicuelinas,  tafalleras et demie alors que le novillo ne s’y emploi pas.  Il le courre en arrière pour le ramener au cheval et le laisse en bonne position par une cordobina donnée en forme de recorte des plus vistosas.  Le Novillo va au cheval et la pique est portée pour la forme alors que le novillo cette fois se plaint.   Juan LEAL  intervient pour capotear en Saltilleras, Revolera, et double Brionesa.  Retour à la charge de Gomez El PLILAR qui ne souhaite pas se laisser gagner la bataille et qui, créatif, plie son capote en deux pour donner ainsi des gaoneras et remater par brionesa.  A ce novillo toujours un peu distrait et rebrincado, Raul Cervantes banderille supérieurement.  El PILAR fait un brindis télé.  A ce stade le novillo accuse les effets des deux premiers tiers.  La faena débutée par doblones, continue de une en une puis est marquée par la tendance du novillo à ne pas répéter et El PILAR l’attaque et donne des toques marqués pour arriver à faire bouger le Guadaira.  Le résultat n’est pas du goût du public qui proteste et on peut se demander si avec d’autres techniques le novillo n’aurait pas donné quelques muletazos lucidos.  Pinchazo avant entière de coté d’effet rapide.  Légers sifflets au Novillo et Silence.

Son second a une tête de jeune.  Sans classe au cheval il est passé en Quite par LEAL  en tafalleras dans lesquelles il est obligé de rompre sur les passages à droite.  Brindis au public et faena qui débute aussi avec El PILAR qui rompt sur la première passe donnée de la main droite.  Un passage à gauche peu concluant incite le Novillero à revenir à droite puis repasser à gauche dans une faena hachée, sans relief.   Le novillero est sans idée face aux défauts du novillo sauf dans deux séries de derechazos donnés de fuera a dentro avant que le novillo ne se casse la corne droite à la cepa au sol.  Entière en arrière et desprendida.  Silence.

La première faena de Juan LEAL a été imposante de maturité même si le résultat n’est pas au rendez-vous. Le Guadaira bonito, est abanto et cherche la sortie.  Il pousse sous le fer à la première rencontre.  La seconde est juste pour la forme car le novillo est faible.  Quite de BLANCO par tafalleras.  Bien que le Novillo galope en début de faena les passes restent sosas malgré la tranquilité et l’assurance du novillero, dans des passes en ligne.  Lorsque le novillo cesse de se déplacer, LEAL entre dans le terrain du Novillo.  Dans un arrimon de firmeza LEAL donne des circulares  enchainés au pecho et le public lui en est reconnaissant.  Il termine en se passant le novillo par tous les cotés sans bouger à la Ojeda.  Pinchazo a ley, la corne touchant la cuisse du torero.  Et entière en montant sur le novillo d’effet rapide.  Pitos pour le Guadaira.  Palmas et Saludo.

Le second novillo de LEAL est fin, montado, bienarmado.  Il entre dans la cape la tête haute et se freine. Très mal piqué l’animal reçoit des chicuelinas de BLANCO.  Brindis au Mozo de espadaFaena pour allonger la charge au début,  mais le novillo est faible et ne pousse pas.  La muleta de LEAL est retrasada pour essayer de donner des demie passes.  L’arrimon n’a pas le même impact qu’au premier.  3/4 d’épée perpendiculaire, caida atravesada et 3 descabellos.

Roberto BLANCO est venu avec beaucoup de ganas.  Le troisième Guadaira un peu gordo est abanto et ne permet pas au Novillero de briller au capote.  Le Guadaira est mal piqué.  Brindis au public, la montera tombe sur la tranche quelques instants avant de tomber du mauvais coté.  Le début de faena est intense, le novillo bouge et le torero l’oblige.  BLANCO lie les muletazos en laissant la muleta devant, sous le museau.  Seul défaut, il garde la jambe de sortie en retrait.  A gauche l’animal est rebrincado.  Juste lorsqu’on sent que BLANCO va trouver le rythme il est désarmé.  Il revient et donne une série en deux parties terminée par farol et pecho de bon goût.  Fin de faena brouillon avant bernardinas et desplanteMetisaca et entière tendida caida.  BLANCO tue le bras très en avant et avec une tendance à porter l’épée horizontalement.  Palmas au novillo et au torero qui salut aux tiers.

Au dernier de la Novillada le public congelé est parti en grand nombre pour voir le foot.  Le Guadaira qui ne fait pas son poids, saute au callejon.  Bien BLANCO par veroniques genoux plié et ensuite debout. Galleo avorté de Blanco.  Le Novillo mal piqué inflige une chute à la cavalerie à la deuxième rencontre.  Brindis au public.  Le novillo ne cesse de gémir et BLANCO essaye comme il peut de gérer les parones, les charges courtes, jusqu’à ce que le public lui fasse comprendre qu’il faut arrêter. Pinchazo et contraire atravesada dans le même style défectueux.  Silence.

Temps très froid, demie entrée.

Ce contenu a été publié dans Général, Madrid, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.