Madrid 21/05/2013 GALLO manque une opportunité face à un lot dépareillé et Valor de David MORA.

Le protagoniste du jour a été le vent.  Avec lui ont rodé la tragédie et les miracles,  les hommes à pied se sauvant de blessures en diverses occasions.  Les arènes étaient remplies à plus de trois quart.  Les Pedraza de Yeltes, espérés par les Aficionados, n’ont pas donné le jeux espéré bien que le troisième ait montré des qualités d’embestidas certaines.

Pour ouvrir la corrida Uceda LEAL affronte un Toro sérieux, long, aux pointes rapporchées.  Irrégulier dans la cape il ne permet pas à LEAL de toréer a gusto.  Il s’emploi sous une pique légèrement en arrière.  Il ne montre pas d’envie de retourner au cheval.  Quand il le fait il donne de la tête et sort seul.  Quite par chicuelinas et voltereton de GALLO.  Le manso prend querencia en sol et LEAL accepte de l’entreprendre dans ce terrain où les papiers sont également réunis.  Les premiers derechazos montrent que l’animal  freine et passe en donnant un derrote.  LEAL prend la gauche où le toro est également mauvais.  Uceda décide d’écourter.  Pinchazo avant entière excellente.  Deux descabellos.  Silence.

Le quatrième, second de Uceda LEAL est un Toro de volume qui se casse la pointe  gauche en rematant.  Le toro est abanto et ne montre rien de bon dans la cape.  Le toro met en danger LEAL, puis provoque un voltereton a Pablo Cipres qui incompréhensiblement cherche à atteindre un burladero trop loin.  Le YELTES est mal piqué et ne s’emploie pas.  Uceda  tente des derechazos  sans grand succès, du aux incertitudes de l’opposant.  Une nouvelle tentative au centre ne donne rien.  Quelques muletazos à gauche confirment les inconstances du toro malgré les efforts du torero.  Le bicho ferme la porte à l’épée et LEAL est inhabituellement laborieux avec l’estoque.  Entière desprendidaDescabellos, avis,  Descabellos, metisaca, descabellos. Aviso.  Le Yeltes se couche quelques secondes avant le troisième avis.  Sorteo impossible pour LEAL.

Eduardo GALLO touche un premier Toro largo et serio qui cherche la sortie.  GALLO tente des véroniques que le bicho suit tête basse mais sans engagement.  Il pousse au cheval sous la première puya.  Excellentes véroniques de GALLO dans un quite suave.  Le manso faible, attaque le cheval, mais il en sort seul avant qu’on lui mette les cordes.  Quite par veronicas serrées de MORA auquel le toro fait hilo après le remateBrindis à Vicente del Bosque entraineur de la Roja.  Le toro se déplace avec émotion dans les premiers derechazos allongés de GALLO.  La serie suivante est tronquée lorsque le toro tombe et fait tomber le torero.  Les deux se retrouvent pour une série supérieure à droite.  Le toro embiste avec classe et agressivité.  Les deux séries suivantes sont accrochées.  Il passe à gauche et se laisse dépasser par le toro.  Nouvel  essai enganchado et pitos du public lorsque GALLO va chercher l’épée.  Nouveau désarmé, GALLO n’arrive pas à templer l’embestida.  Entière desprendida.  Il règne une sensation d’opportunité perdue.  Silence.

Le quinto est un bicho de 616 Kg  qui se fait un KO technique contre les planches.  Mouchoir vert.  Sobrero de Jose VAZQUEZ.   Toro capacho,  ramassé de trapio.  Inédit à la cape. Pique en arrière et fuite du Vazquez dans les quatres rencontres au cheval, la dernière avec un arreon qui emporte Jose Luis Barrero.  Brindis personnel.   GALLO met le manso immédiatement dans la muleta dans une série à droite par le bas qui transmet car le toro humilie énormément.  Le toro va a menos, la muleta est touchée et la faena perd en intensité dans la deuxième série avant une troisième série de nouveau émouvante.  A gauche le Vazquez montre des qualités pas complètement exploitées.  Deux nouvelles séries à droite transmettent moins aux tendidos.  Pinchazo en entrant droit.  Puis entière caida. Plusieurs descabellos pendant que sonne un avis et puis le toro se couche.  Silence.  GALLO n’a pas été  à son niveau.

Le premier de David MORA est long, charpenté aux  cornes resserrées. MORA se confie immédiatement dans des véroniques templées et toréées .   Galleo pour emmener le YELTES au cheval.  Bonne pique de Mario Herrero aguantant le toro qui soulève la monture.  Quite  par veronicas et demie de MORA, jambe de sortie en avant.  La seconde pique est en arrière et le toro est  a menosQuite de Uceda par chicuelinas mains basses,  la troisième accrochée.  Felix Rodriguez salut en banderilles. Brindis au public.  Très décidé MORA s’expose dès le premier muletazo.  Le toro transmet et calamochea.  MORA lui donne une série de derechazos de fermeté et aguante.  La seconde série droitière est a menos.  MORA passe à gauche et après deux passes le toro se raja.  Deux nouvelles naturelles et idem.  Suivent des muletazos  de deux en deux  à un manso en essayant de profiter des terrains,  essentiellement sur la corne gauche.  Manoletinas.  Entière caida. Pétition et  vuelta al ruedo.

Le dernier de la corrida pour MORA est armé large et  le torero encore une fois ne doute pas et le passe en véroniques,  meilleures que le niveau du toro.  Piqué en arrière il sort seul des rencontres sans être beaucoup piqué.  El Puchi trébuche et est sauvé par un quite d’Uceda LEAL, de GALLO et de MORA a cuerpo limpio.  Début de faena à genoux le long des tablas.  Suit une série de derechazos. MORA le torée comme s’il était bon et il manque se faire prendre.  Dans la troisième série le toro développe un  sentido qu’il confirme à la quatrième série où il soulève MORA au niveau du torse, alors qu’il s’efface de la trajectoire.  La suite est une guerilla tout à l’honneur du Matador. Epée basse.  Descabellos et le toro se couche.  Silence.

Ce contenu a été publié dans Général, Madrid, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.