CAMILLE JUAN & LAMA DE GÒNGORA

Si vous suivez de près l’actualité taurine de la temporada 2012, vous saurez que le Novillero LAMA DE GÒNGORA est sorti par la Porte du Prince à Séville il y a quelques jours et, bien évidemment, que CAMILLE JUAN a coupé les deux oreilles d’un Cebada GAGO à Saint-Gilles le mois dernier.   Quel lien peut-il bien y avoir entre ces deux Toreros?  Et bien ils ont toréé ensembles à puerta cerrada l’an dernier et j’ai eu l’honneur d’être accompagné par les deux l’an dernier et cette année lors de mes activités de pràctico.

Paco LAMA 2011

Paco LAMA, nom par lequel nous connaissons le Novillero, m’a été présenté par un ami commun, revistero et présentateur TV jusqu’à l’an dernier, Carlos Trejo Galvan qui m’a demandé si le Novillero pouvait nous accompagner lors des entraînements à puerta cerrada de Camille JUAN.  A cette occasion nous nous sommes rendu compte des qualités du torero et nous l’avons invité de nouveau cette année pour se joindre à nos activités afin qu’il puisse lui aussi profiter de l’entrainement.

Paco LAMA 2011

Paco LAMA 2011

Paco LAMA 2011

 

Camille JUAN 2011

Je peux donc me prévaloir d’avoir partagé, à mon humble niveau, le ruedo avec deux toreros qui ont triomphé en grand, il y a peu.  Je n’irais pas jusqu’à dire que j’ai eu du flair, quoique, en ce qui concerne Camille JUAN j’ai la conviction que si des opportunités plus fréquentes lui sont données il saura les mettre à profit et poursuivre dans le fil de Saint Gilles.  Reste à voir si le succès portera ses fruits et si les Empresas feront appel au torero qui fait tout son possible pour les convaincre.

Camille JUAN 2011

Camille JUAN 2011

 

 

 

 

 

Camille JUAN 2011

Camille JUAN 2011

 

 

 

 

 

 

 

En ce qui concerne Paco LAMA son jeune âge lui laisse entrevoir un avenir en grand.  Il vient de s’attitrer l’apoderamiento de Manuel Tornay y Santiago Ellauri, les mentors d’ EL CID.  Mais il est encore tôt pour dire si ses qualités actuelles, indéniables, survivront aux épreuves à venir.  Camille JUAN a, quand à lui, fait ses preuves et a démontré sa résilience face à l’adversité, mais pour autant il lui demeure difficile de s’ouvrir le chemin des ruedos car cela ne se fait pas que sur la base des qualités personnelles.  Il existe d’autres codes que Paco LAMA découvrira sous peu.

En tout état de cause voilà deux artistes que j’ai l’honneur de vous recommander d’aller voir, lorsque l’occasion se présentera, car chacun, dans un style personnel, a ce qu’il faut pour vous enthousiasmer et vous surprendre.

Carmona 04 2012 – Paco LAMA DE GONGORA – René Arneodau – Antonio DAVID – Francisco José OTERINO

 

A propos Niño de San Rafael

Niño de San Rafael (Apodo de René Philippe Arneodau) est aficionado practico fréjussien avec une expérience tauromachique qui débute en 1970, allant de chroniqueur à apoderado, cultivant exigence et précision dans ses avis et ses opinions. Passionné de tauromachie depuis le plus jeune âge, il a trouvé dans la pratique du toreo le chemin de la compréhension de la technique et de l'art de torear, et développé une admiration et un respect pour ceux qui y excellent.
Ce contenu a été publié dans EDIT"O"PINION, Toreros, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.