Traduction libre de la déclaration de Sebastien CASTELLA

 

CastellaTraduction Libre :

Mr Le Directeur:

Mon nom est Sébastien Castella et je suis Matador de Toros. Je sais que par les temps qui courent ce titre n’est pas la meilleure des cartes de visite, et c’est pour cela que je me m’adresse à vous, lassé de constater que les toreros sont utilisés comme monnaie d’ échange et que notre image est vilipendée chaque jour dans la presse.

Je suis Français, vivant en Espagne depuis près de vingt ans. J’ai toujours admiré les Espagnols qui, à mes yeux, sont un peuple qui, historiquement, a défendu et combattu pour sa liberté. Aujourd’hui je ne le reconnais pas.

Chaque jour je suis témoin, avec étonnement, du fait que, en tant que citoyen européen, nos droits fondamentaux sont violés.  Je revendique: le droit à la liberté et à la sécurité reconnu par l’article 6 de la Charte des droits fondamentaux de l’Union Européenne; le droit à la liberté de pensée consacrée par l’article 10 du même document; le droit à la liberté d’expression et à la liberté des arts en vertu des articles 11 et 13 de cette lettre; ainsi que la protection contre toute discrimination, reconnue par l’article 21 du même document.

Si nous nous référons aux lois espagnoles, alors, en tant que citoyen Français résidant en Espagne, je m’irrite de voir comment celles-ci sont quotidiennement violées en matière tauromachique.  Je pense particulièrement aux articles suivants de la constitution : l’article 14 (“Les Espagnols sont égaux devant la loi»),  18 (“Il garantit le droit à honneur »), 20 (” sont reconnus et protégés les droits […] la production et la création artistique ») ou 35 (” Tous les Espagnols ont le devoir de travailler et le droit au travail “).

Serions nous, les professionnels et les Amateurs de tauromachie,  des citoyens de deuxième classe, condamnés à voir notre liberté d’expression et de création artistique réduits par les exactions d’un mouvement animaliste qui n’a d’autre objectif que notre persécution politique et idéologique. Notre droit à l’honneur est violé chaque jour en nous traitant d’assassins et nous sommes privés de notre droit de travailler par la fermeture arbitraire d’Arènes, alors que les instigateurs se targuent d’être de supposés protecteurs des droits, mais qui en réalité croient plutôt dans le droit d’arracher leur liberté à un peuple qui a besoin d’élus qui agissent par et pour tout le monde, y compris les citoyens qui aiment les taureaux de combat et qui sont quelques millions à travers toute l’Espagne.

Le problème, Monsieur le Directeur, c’est qu’il est mal vu d’en parler. Mais maintenant soit nous cessons d’avoir honte, soit notre passion disparaîtra. D’abord ils limiteront nos liberté à la marge , puis viendront beaucoup d’autres limitations. Donc à partir de ces lignes, je veux faire appel tant aux Aficionados qu’aux professionnels, mais aussi à tous ceux qui aspirent à un pays libre, vraiment libre: nous allons nous réunir, marcher main dans la main; nous allons faire entendre notre voix et dire avec fierté que nous voulons exercer notre liberté d’aller aux “Toros” sans être agressés aux portes des arènes; nous allons dire que nous aimons les taureaux sans que l’on nous traite de meurtriers. Car aujourd’hui ce sont les arènes que l’on attaque, mais demain ce seront toutes formes d’art qui n’auraient pas grâce à leurs yeux. La pensée unique agit ainsi.

La tauromachie n’est ni de gauche ni de droite. Elle est apolitique. Elle a attiré des poètes, des peintres et des génies. Lorca et Picasso, deux artistes qu’on ne peut taxer ni de fascistes, ni de meurtriers. La tauromachie appartient au citoyens.

Sortons du placard et remplissons nos Arènes.  Descendons dans la rue. Elle nous appartient autant qu’aux abolitionnistes. Nous sommes plus nombreux. Et nous pouvons crier plus fort.

Je dirais qu’il est temps de nous indigner, sans user de vocabulaire préconçu . Il n’y a pas de vérité plus grande que celle d’un homme face un taureau de combat. Ce que nous protégeons entre nos mains personne ne nous l’enlèvera.

Cordialement,

Sébastien Castella

Ce contenu a été publié dans EDIT"O"PINION, Général. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Traduction libre de la déclaration de Sebastien CASTELLA

  1. Gonzalez jean pierre dit :

    Merci Sébastien nous serons avec toi si une action est organisée, à bientôt à Beziers tes fervent aficionados de Serignan Suerte Grand Maestro ! !! !!!

  2. Olivera dit :

    Sébastien,je t’ai vu grandir,mon fils est un Sebastien aussi de 2 ans ton aîné, vous êtes allés au centre ensemble à Portiragnes, tu as lourdement travaillé et donné de ta personne pour devenir ce grand et illustre Maestro, chaque année un réel plaisir de venir te voir toréer à Béziers, et quelques fois en Espagne, tu as mon soutien 100%,,

  3. alain pierson dit :

    Bravo Sebastian, mais la liberté ne se réclame pas que dans la rue, il faut aussi la réclamer devant les tribunaux, ne pas voter pour des partis abolitionnistes, ne pas transiger, car le danger est que l’on aille vers une tauromachie light, à la portugaise, ne pas aller dans des arènes comme Quito, etc… et surtout le rôle des aficionados est de remplir les arènes, même si le cartel ne nous plait pas, les politiques hésiteront si ils voient que les arènes se remplissent régulièrement. Et puis il faut comprendre qu’au delà de la corrida, c’est la liberté qui est en danger. Il faudrait plus de voix comme celle de Castella parmi les professionnels de la tauromachie, mais hélas il y en a trop peu chacun ne pensant qu’à son propre intérêt à court terme.

  4. claudio dit :

    les soit-disant anti corrida sont des sectaires qui veulent croire qu’ils détiennent la vérité la seule la leur bien sur.
    N’oublions pas que ce genre de sectarisme a entrainé les guerres de religion la nuit de la saint barthelemy et actuellement l’état islamique et bokko haram.
    Au fronton de nos mairies un slogan dit liberté égalité.
    Messieurs les anti corridas je ne vous reconnais pas le droit de m’interdire quelque chose que j’aime et moi épris de liberté je ne vous demande pas de m’accompagner.

  5. claude dit :

    salut sebastien je serais pres de toi si une action et mis en place continue a toreer comme tu le fait tu nous fait vibrer cet un plaisir de te voir sa donne des frissons a bientot te voir a nimes

  6. claude dit :

    bravo sebastien tu est un vrai maestro je serais de tout coeur avec toi si action doit etre faites il faut defendre votre travail qui nous fait trambler dans les arenes a bientot te voir a nimes

  7. Gonzalez patrick dit :

    Bravo maestro je serai de tout coeur avec toi et présent si une action est mise en place ça fait plaisir de te voir défendre ton art continu à toreer comme tu le fais tu nous fait vibrer et à très bientôt à beziers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.