SEVILLE 12/04/2013 Un lot de Porte du Prince et un Toro de magnifique embestida de Fuente Ymbro.

Pour le deuxième jour consécutif a été lidié un encierro d’impeccable présentation avec des poids allant de 502 à 545 Kg.  La corrida n’a pas eu de classe au cheval mais un toro “Histerico”, sorti en troisième position, a eu des embestidas comme tous les toreros en rêvent, exigeantes mais somptueuses par le bas, longues fortes et cadencées.  Le sixième a également chargé avec intensité et par le bas, avec un poil de genio, mais sans excès, ce qui faisait de lui  un candidat au succès.

Ces deux toros de Fuente Ymbro sont tombés entre les mains inexpérimentées de Lopez Simon, qui malgré une bonne volonté évidente, a été incapable de se hisser au niveau de ses deux opposants qui lui offraient, avec toutes leurs qualités, leurs oreilles et la Porte du Prince.  “Histerico” est reçu par des véroniques genoux à terre puis debout pieds joints allant vers le centre.  Au cheval le toro proteste et tombe au sol lors de la seconde rencontre. Il est peu piqué.  Lopez Simon brinde au public et débute sa faena à genoux avec un certain succès et du courage.  La deuxième série debout est templée, liée, donnée en verticalité, terminée en circular après une interruption.  La musique joue.  A partir de ce moment le torero perd le contrôle et alors que nous admirons tous l’embestida d’Histerico, il met en exergue ses limites techniques pour canaliser et dominer.  Pinchazo et épée en avant et contraire.  Le généreux public Sévillan applaudit le toro et le torero qui en profite pour saluer au tiers.  Avec son second qui s’emploi sans classe au cheval, Simon torée ostensiblement al hilo ou Fuera de cacho, hors de la trajectoire.  Il le paye par des accrochages, alors que le Fuente Ymbro avait   tendance à se coller sur la corne droite et qu’il fallait avancer sur lui pour le repousser, à la sortie de chaque passe.  Les deux fois où il l’a fait le résultat fut probant.  Pinchazo et entière tendida, desprendida.  De nouveau des Palmas et salut généreux.

Curro Diaz et David Mora n’ont pas eu la même chance au sorteo.  Le premier de Curro Diaz est violent. Il le torée hors de la trajectoire avec aguante.  Le toro termine agarado al piso, immobile.  Diaz se passe son second opposant près du corps, toujours hors de la trajectoire et le toro va a menosPinchazo et ½ en bonne place.  Silence et Silence.

David Mora alterne le bon et le régulier avec son premier qui a du mal à humilier.   Lui aussi préfère se positionner hors de la trajectoire ou parallèle.  Ce qui provoque l’alternance de bons passages et d’autres quelconques même si sa vaillance est toujours notable.  Entière cruzada, de l’extérieur vers l’intérieur ressortant sur le flanc et 2 descabellos.  Palmas et salut.  Les véroniques de début avec son second sont suaves mais sans transmission.  Le début de faena est garboso, élégant, certaines embestidas sont excellentes.  Mora lutte entre deux tauromachies sans savoir laquelle privilégier.   Le résultat est un mélange qui a des hauts, comme deux naturelles magnifiques en fin de faena, et des bas où l’intensité est quasi nulle.  3 pinchazos et ¾ de lame desprendida.  Silence.

Si Ricardo Gallardo arrivait à rendre ses toros plus agressifs et performants au cheval tout en conservant les embestidas et le moteur de Histerico nous parlerions de toro de Bandera.  Néanmoins Histerico sera sans conteste candidat au prix de meilleur toro.

Ce contenu a été publié dans Général, Séville. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.