Après la confusion autour du triomphe de JULI à Bilbao.

Je propose à votre sagacité quelques questions qui, bien qu’orientées, vous permettront d’apporter vos propres réponses aux évènements d’hier à Bilbao.  Parfois c’est le fait que les questions soient mal posées qui font que les réponses soient à coté de la plaque.

1-      Un arrimon face à un toro arrêté est-ce la même chose qu’un arrimon face à un toro dominé?

2-      Est-ce qu’un arrimon est la même chose que toréer?

3-      Est-il normal qu’un toro laid et sans trapio soit lidié dans une arène de 1° Catégorie, dans une des férias les plus importantes de la temporada?

4-      Une épée trasera, desprendida est elle une épée défectueuse?

5-      Si on envisage de donner les trophées après une épée défectueuse faut-il évaluer  la manière dont elle a été portée?

6-      La mise à mort est elle un geste de toreo ou un geste d’évitement?

A mon sens, avec ces questions, et selon la manière dont nous y répondons, nous sommes en mesure de dire si JULI méritait les deux oreilles de son cinquième opposant hier à Bilbao.

A propos Niño de San Rafael

Niño de San Rafael (Apodo de René Philippe Arneodau) est aficionado practico fréjussien avec une expérience tauromachique qui débute en 1970, allant de chroniqueur à apoderado, cultivant exigence et précision dans ses avis et ses opinions. Passionné de tauromachie depuis le plus jeune âge, il a trouvé dans la pratique du toreo le chemin de la compréhension de la technique et de l'art de torear, et développé une admiration et un respect pour ceux qui y excellent.
Ce contenu a été publié dans Bilbao, EDIT"O"PINION. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.