Bilbao 21/08/2012 Une Oreille d’un Nuñez del Cuvillo pour El JULI.

Changement de registre radical aujourd’hui dans la plaza de Vista Alegre de Bilbao.  Corrida insipide de Nuñez del Cuvillo, face à laquelle El JULI a démontré une décision et un engagement éclatants.  Au moment où j’écris cette chronique nombreux sont les commentateurs qui critiquent le président Matias de ne pas avoir concédé la deuxième oreille du second adversaire d’El JULI alors que la pétition était très largement majoritaire.  Il y avait à peine 3/4 d’entrée ce qui est mieux que le 1/3 d’hier pas pas un plein alors que le G10 et ses toros sont présents.

Parlons immédiatement de ce quinto.  Toro grandon, zancudo, sans morillo, avacado, cornicorto, estrecho de sienes et tocado. JULI le lancea avec décision et poder mais le toro transmet peu. Le Cuvillo est piqué par deux fois, la première en arrière et le bicho pousse.  JULI exécute un quite par delantales, rematé en larga.  A la deuxième rencontre, donnée à distance courte, le bicho est peu piqué.  Juli donne un second quite par Lopecinas et media.  Le public réagit fortement.  Le toro se plaint en banderilles mais se déplace avec alegria.  Niño de Leganes et Emilio Fernandez saluent.  Morante fait un quite vistoso et millimétré à Niño de Leganes.  La faena débute à droite en quatre passes données par le haut, en ligne droite, sans bouger et le pecho. La deuxième série à droite est de main basse dans des passes de mando et longues, terminée avec un pecho.  La troisième série à droite est dans le même ton.  La quatrième série est de la main gauche.  Le bicho est court et les passes sont données de une en une. Dans la cinquième série gauchère en proximité, JULI oblige le toro qui ne veut plus avancer, quasi arrêté, à passer à base d’aguante.  La sixième et dernière série de la main droite est un arrimon, avec les pitones sur les cuisses, donnant des circulares, laissant une impression très forte sur les tendidos.  L’entrée à matar est exécutée dans la suerte contraire, dans le style Julipie, qui résulte trasera et desprendida.

MORANTE n’a pas réédité son triomphe de l’an passé.  Reçu par une ovation chaleureuse du public, MORANTE a été en demi-ton.  Son premier Cuvillo est bajo, capacho, cornalon de peu de trapio.  Les deux cornes s’abiment aux premiers contacts contre les burladeros. Piqué par deux fois en arrière il pousse peu.  Quite de MORANTE par chicuelinas artistiques mais de peu d’émotion.  Rafael Cuesta et Araujo ont salués après un tiers de banderilles relativement banal.  MORANTE débute la faena avec précaution par le haut.  Le toro a tendance à tirer un derrote et à sauter en sortie de passe.  MORANTE essaye de baisser la main et y réussit en quelques passes sur les deux cornes.  Dans la cinquième série il essaye même, ce qui est inhabituel pour lui, de rester fuera de cacho pour embarquer l’animal. Puis dans la suivante il revient à un toreo profonds sur la corne droite dans un série liée.  La faena baisse alors d’intensité et se termine par un macheteo par le bas sui generis en traversant la piste.  1/2 épée en arrière et tendida. Aviso.  3/4  de lame en arrière en allongeant le bras.  Deuxième avis. Descabello.  Aplausos al toro.  Palmas y pitos à Morante.  Son second Cuvillo est un toro avec trapio mais cariavacado. Des essais au capote se terminent par des véroniques pieds joints.  Le toro prend deux piques mal portées, dans un mauvais style tête haute et parallèle au peto. Le toro porte la tête haute dans le capote et Morante exécute la brega pour voir s’il arrive à le faire humilier.  Le toro perd toute velléité dès le début de la faena et Morante n’est en mesure que de montrer quelques détails alors que le Cuvillo se dégonfle. Demie épée en allongeant le bras. Silencio.

Le premier de Juli est un toro serio et bien armado.  Juli le mène au centre par capotazos suaves et rythmés. Piqué en terrains rapprochés, en arrière, le cuvillo pousse peu et se défends de la tête. Quite de Juli par chicuelinas et demie. Pratiquement pas piqué à la seconde rencontre.  Quite par gaoneras de TALAVANTE.  Efficace Alvaro Montes en Banderilles, passé inaperçu.  Brindis de JULI fortement fête par le public.  La première partie de la faena à droite est accélérée et manque de profondeur. Bref passage à gauche avec susto et solution en allongeant la charge.  Retour à droite pour un passage laborieux dans le bon sens du terme mais peu esthétique.  Final de faena en corto. Epée entière très en arrière.  Descabello.  Forte pétition d’oreille.  Saludo al tercio.

TALAVANTE touche un premier adversaire distrait, deslucido, qui doute et vient au pas.  La faena est écourtée.  Son second, un peu basto, va et vient dans le capote.  Il est laissé cru en deux rencontres.  TALAVANTE brinde au public.  Alors que le bicho avait donné des signes de se coller du coté gauche c’est là que TALAVANTE le reçoit de loin et manque se faire emporter.  Il ne rompt pas et solutionne en se passant le toro dans le dos et pechos par devant pour le toréer sur la corne droite avec la main gauche.  La série droitière main basse qui suit fait illusion malgré des accrochages de muleta.  Puis TALAVANTE opte pour rester ouvert, fuera de cacho pour embarquer le toro en lui laissant la muleta sous le museau.  Ce qu’il gagne en lié il le perd en profondeur. Il donne deux naturelles par le bas et le pecho en aguantant juste avant que le Cuvillo ne se raja.  Un passage à droite en tablas avant manoletinas pour clore la faena.  Une entière contraire, trasera et atravesada.  Aviso.  Aplausos au toro et saludo al tercio.

A propos Niño de San Rafael

Niño de San Rafael (Apodo de René Philippe Arneodau) est aficionado practico fréjussien avec une expérience tauromachique qui débute en 1970, allant de chroniqueur à apoderado, cultivant exigence et précision dans ses avis et ses opinions. Passionné de tauromachie depuis le plus jeune âge, il a trouvé dans la pratique du toreo le chemin de la compréhension de la technique et de l'art de torear, et développé une admiration et un respect pour ceux qui y excellent.
Ce contenu a été publié dans Bilbao, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.