Cordobina

Passe de cape pouvant :

  • soit être donné en de fin de série de véroniques ou de tafalleras en guise de remate, par le bas comme le serait un trincherazo avec la muleta.
  • soit enchaînées une après l’autre pour exécuter un quite.

Dans cette passe de cape le torero cite comme pour une véronique puis il effectue une rotation de la cape pour présenter l’envers du capote, la main contraire imprimant le mouvement de la cape, la main du côté de la sortie passant le long du corps et vers la hanche.

C’est une passe attribuée à Jesús Córdoba, torero mexicain (1927-2016) qui l’exécuta pour la première fois en 1954 à Mexico dans une improvisation de tafallera par le bas.

                    Cordobina de Alejandro Talavante (2)        Cordobina de El Juli

« Retour à la liste des catégories
Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.