MADRID 02/10/2014 Mansada de Fuente Ymbro et dignité des Novilleros.

La Novillada de Fuente Ymbro, bien présentée pour les 1, 2, 5 et 6 s’est révélée une mansada sans fond.

Gonzalo Caballero fixe puis torée par véroniques, en embarquant avec la bamba de la cape un Fuente Ymbro à la charge accélérée. Le cheval chute pendant une carioca et sème le trouble dans la cuadrilla sans véritable motif. Il est ensuite mal piqué et montre de la faiblesse. Quite varié de Borja Jimenez. Brindis au public. Début de faena stoïque au centre par estatuarios puis des muletazos par le haut et le bas. A droite le torero donne de la distance, se place bien mais a du mal à lier les passes. Il en va de même à gauche alors que le novillo montre qu’il lui en coute de répéter ainsi que dans le final droitier. Bernardinas et entière légèrement tendida portée en décomposant les gestes. Silence.

Le second de Caballero, à l’instar de ses frères, fait des choses de manso dès sa sortie. Avec un capoteo ferme, le Novillero le mène au centre. Bonne pique de Augustin Romero Hijo face à un manso qui donne des coups de tête. La seconde pique est prise dans la querencia à l’opposée de la piste. Brega efficace de Curro Robles. Gonzalo Caballero est appliqué et accroché en début de faena. Il poursuit avec le même désir de bien faire s’efforçant de se croiser ou de toujours avoir la jambe de sortie avancée en aguantant les extraños. Attitude supérieure. Estoconazo en toréant de la main gauche. Palmas et salut largement mérités.

Borja Jimenez va a puerta gayola pour une larga cambiada à genoux le novillo venant au pas, puis un capoteo de qualité et vibrant qui porte sur le public. L’animal marque une querencia vers les toriles où il est finalement piqué sans entrega en deux picotazos. Quite de Francisco José Espada sur le passage car le bicho ne s’emploi pas. Tiers de banderilles compliqué parce que le Fuente Ymbro est distrait, aquerenciado et incertain. En début de faena Jimenez l’oblige à venir aux medios mais l’animal repart vers sa querencia. Jimenez insiste en tablas du Sol et vole des passes deslucidas mais volontaires. A noter une série droitière liée en laissant la muleta devant le museau. Pinchazo hondo, demie épée et deux pinchazos précèdent un descabello concluant. Silence.

Jimenez est surpris par un extraño du Novillo alors qu’il le reçoit à pieds joints à la cape. Tiers de piques désordonnée à l’image du comportement du Novillo. La corne gauche est problematique. Brindis personnel. Face aux embestidas désordonnées et aux derrotes Jimenez est ferme et baisse la main droite. Les séries sont efficaces faute d’êtres artistiques. La muleta finit par être accrochée trop souvent. L’essai à gauche est réalisé par des passes données de une en une. Le final droitier est en dessous de celui de début de faena. Manoletinas. Entière contraire en restant sur le front. Silence.

La réception du troisième par Espada est tronquée par la mansedumbre de l’opposant. Lui aussi est piqué coté toriles d’abord puis en terrain règlementaire dans le style d’un manso. Espada essaye méthodiquement de maintenir le novillo dans la muleta au centre et y réussit dans certains passages en usant du multi toque dans les muletazos. Malheureusement le résultat artistique n’est pas celui espéré par les tendidos qui ne perçoivent pas vraiment l’effort, pourtant notable, du novillero. Épée très défectueuse en arrière et basse. Silence.

Le dernier Fuente Ymbro castaño, très sérieux de présentation, plane dans la cape sans toutefois rompre. Première pique en arrière et bon combat du novillo qui en ressort faiblard d’où picotazo pour la forme au second passage. Brindis au public. Début de faena entrecoupé mais stylé d’Espada. Dans la deuxième série le Novillo fait mine de rajarse. Espada poursuit avec un placement marginal et le bicho cherche une raison de s’en aller quand il ne trébuche pas. L’animal termine parado alors qu’Espada arrache quelques naturelles templées une par une. Entière desprendida en décomposant les temps. Silence.

Ce contenu a été publié dans Madrid. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à MADRID 02/10/2014 Mansada de Fuente Ymbro et dignité des Novilleros.

  1. BRUNON dit :

    D’après les révisteros espagnols,ce fut une novillada noble pour certains FUENTE!!!!
    Je suis en accord avec vous.Une belle mansada mais avec du jeu (qui n’est pas noblesse) et de la fixitée dans le leurre.La tête de GALLARDO qui n’était pas satisfait.
    Alors pour la traduction………

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.