Illescas – Le Festival de la Loterie Nationale espagnole.

La ville tolédane d’Illescas va permettre aux aficionados de vivre, avant la fin de l’année, un spectacle taurin qui sera dans ce cas-là un festival solidaire au bénéfice de Cebolla une localité située entre Toledo et Talavera de la Reina dévastée par les inondations provoquées par le débordement d’un affluent du Tage, le Sangüesa, le 8 septembre 2018. C’est samedi prochain 22 décembre, jour du tirage de Noël de la Loterie Nationale, évènement capital et traditionnel en Espagne, qu’aura lieu ce festival – arènes couvertes et chauffées – avec une affiche originale puisque quatre banderilleros feront le paseillo en tant que matadors avec pour cuadrillas des toreros matadors en activité ou retirés: donc les rôles seront inversés. Ces matadors d’un jour sont José Antonio Carretero, Miguel Martín, Rafael González et Sergio Aguilar, tous quatre anciens matadors reconvertis en subalternes de renommée (*). Comme le montre l’affiche, ils seront accompagnés de toreros et figuras illustres – entre autres “Morante de la Puebla”, David Mora, “Juan Bautista”, Miguel Abellán, “El Fundi” – ce qui ajoute un attrait particulier au festival. De même le rejoneador Borja Baena accompagné de Sergio Galán et Leonardo Hernández et un novillero  – Raúl Puebla . complètent le cartel. L’affiche est somptueuse. Nous verrons bien si tous les protagonistes annoncés seront présents…

Les novillos seront de différents élevages : un de Hermanos Serrano pour Borja Baena ; José Antonio Carretero affrontera un novillo de Daniel Ruiz; des exemplaires de Garcigrande-Domingo Hernández seront pour Miguel Martín et Sergio Aguilar; Rafael González sera opposé à un novillo de Fernando Peña ; le novillero Raúl Puebla aura affaire à un de Ramón Carreño.

L’autre originalité du festival on la trouvera dans la présence d’Antonio Catalán au palco de la présidence avec assesseur technique le torero “Román”  Collado. Antonio Catalán, president de la chaîne hotelière AC by Marriot n’est autre que le père du nouveau matador de toros “Toñete” (alternative à Nîmes le 16 septembre dernier – 3 oreilles) qui est annoncé dans la cuadrilla de Miguel Martín. Quant à Victorino Martín, il exercera le rôle de torilero, fonction qui l’éloignera de celle de ganadero ou de président de la Fundación del Toro  de Ldia (FTL)

(*) Le hasard veut (pas sûr…) que les matadors de ce festival extraordinaire ont fait l’objet d’une fiche/biographie que vous trouverez dans notre section «Cuadrillas».

Georges Marcillac

Ce contenu a été publié dans Général, Georges Marcillac Escritos. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.