Madrid 18/05/2012 Des Bohorquez en demi teinte et des toreros désireux de bien faire.

Le lot de Bohorquez venait en remplacement des Manolo Gonzalez initialement prévus.  Un lot divers en présentation et de peu de qualité pour le toreo à pied.  Il y avait longtemps que je n’avais pas vu de corrida de cet élevage et il n’y a pas eu de grande surprise.  La récupération des Murube n’est pas terminée.

Le premier de la corrida est un toro harmonieux, abanto qui regarde par le haut et tape sur la tranche du Burladero comme s’il ne l’avait pas vue.  Son galop est un balancier  d’avant en arrière peu prometteur, comme la plupart de ses frères qui suivront.  Quelques signes de bonne embestidas laissent espérer, mais au capote, torero et Toro ne s’entendent pas.  Le tiers de pique du burel résulte faible et sans caste.  Les mêmes critères marquent le déroulement de la faena.  Des attaques molles, suivant la muleta sans émotion et sans force, font que la faena ne décolle jamais malgré l’insistance d’ABELLAN.  Entière desprendida a recibir. Division d’opinions.   Le second d’ABELLAN est de peu de trapio, cornidelantero.  Son embestida est sans classe.  Piqué en arrière  il s’emploi d’abord puis s’arrête.  Son galop est aussi en balancier.  Il est à peine piqué.  Quite par chicuelinas de SALDIVAR gêné par le vent.  Bien la cuadrilla d’Abellan.  Brindis a Juan Carlos Crespo de Canal +.  Le toro souffre par le bas et ne s’emploi pas dans la première série droitière.  La série suivante est meilleure du fait qu’ABELLAN fait l’effort sans pouvoir cependant remater.  La suivante va a menos même s’il essaye de faire les choses bien.  Après un désarmé il donne une nouvelle série à droite.  Une tentative à gauche  est infructueuse.  Retour à droite que le public ne lui laisse pas faire.  Entière desprendida.

Le premier de SALDIVAR est bajo, capacho, attaque avec décision mais montre rapidement des signes de faiblesse dans le capote du Mexicain.   Bonne embestida quand il passe.  Piqué en arrière il flanche.  Quite de SALDIVAR par delantales et media.  Le bicho est peu piqué.  Quite de BARRIO par deux gaoneras et revolera. Le toro s’est dégonflé et parait plus petit en Banderilles.   Son galop est maintenant cansino.  Début de faena au  premier cercle.  Le bicho attaque sans émotion, SALDIVAR varie avec molinete et changement de main.  Dans une serie droitière en ligne il prend la mesure et lie proprement Llevando et le toro aguante l’effort.  La série est répétée muleta accrochée et terminée par trinchera dans laquelle le toro trébuche.  A gauche le bicho s’ouvre de la trajectoire en se retournant.  La série est regular, agrémentée de détails.  Le vent gêne dans un retour à droite et le toro est maintenant éteint.  Bernardinas exposées ainsi que le pecho.  Epée desprendida, trasera et tendidaDescabello.  Ovation et salut.   Le deuxième de SALDIVAR est beau et de meilleur trapio, bien armado, précieux.  Il met la tête par le bas mais donne des signes de faiblesse.  Mouchoir vert.  Sobrero de Encinagrande,  grand, corniabierto avec lequel SALDIVAR ne se sent pas a gusto au capote, il est aussi gêné par le vent.  Le toro avance par petits sauts.  Il montre de la faiblesse au cheval.  Le public proteste.  Il tombe au sol à la deuxième rencontre.  Le président le garde.  Le public redouble et proteste.  SALDIVAR va au centre avec le vent qui fait voler la muleta.  Le bicho vient dans deux derechazos avortés à cause du peu de qualité de l’embestida.  Idem dans la tentative suivante à droite, suivi de passes isolées volontaires.  A gauche c’est une voltereta qu’il récolte.  Retour à gauche pour des passes volontaires et engagées dans une série courte.  Le retour sur la droite est de un en un avec dignité.  Pour terminer il tente une série à gauche en ligne et des adornos pressés par le bas.  Pinchazo  et demi épée caida.  Aviso.  Silence.

BARRIO attend son premier au centre a puerta gayola et donne 2  tafalleras.   Gêné par le vent et le manque de qualité du toro il résout sans étincelle la situation.  Le toro, piqué en arrière,  s’emploi a menos au cheval et accuse le combat.  Quite d’ABELLAN.  Peu de combativité du toro au capote.  Par contre il poursuit le banderillero vers les planches.  La faena débute par des passes accrochées surtout à gauche.  Puis dans une tentative à droite le bicho tire un derrote au visage.  A la reprise à droite le toro confirme ce calamocheo et BARRIO n’est pas a gusto.  La tentative à gauche est compliquée aussi, le bicho se colle et est peu impliqué.  Une dernière tentative à droite est abandonnée, le toro montrant qu’il ne veut plus de combat.  Entière caida de bonne exécution.  Descabello.  Le dernier de la tarde est le plus sérieux et guapo de la corrida.  Il cherche à sauter la barrière.  Le tiers de pique est donné sans excès avec application mais sans réussite.  Buena brega de Miguel Martin et bonne paire d’ Alberto Zayas.  Brindis au public.  Pendulo au centre et derechazos, le toro trébuche et va rapidement a menos.  Les efforts de Barrio pour bien faire sont entravés par la faiblesse du Bohorquez qui reste court.  Puis soudain sur le premier site à gauche le toro le surprends par une attaque forte, la suite revenant au niveau antérieur.  Le retour à droite est volontaire mais le toro ne permet pas de briller.  Il mélange le chaud et le froid.  Difficile de se confier dans ces conditions.  Pourtant Barrio essaye et réussit une “avant dernière” série à droite.  Une entière caida termine la course.  Ovation.

Encore un après-midi décevant par la faute du ganado.  La Feria va mal.

A propos Niño de San Rafael

Niño de San Rafael (Apodo de René Philippe Arneodau) est aficionado practico fréjussien avec une expérience tauromachique qui débute en 1970, allant de chroniqueur à apoderado, cultivant exigence et précision dans ses avis et ses opinions. Passionné de tauromachie depuis le plus jeune âge, il a trouvé dans la pratique du toreo le chemin de la compréhension de la technique et de l'art de torear, et développé une admiration et un respect pour ceux qui y excellent.
Ce contenu a été publié dans Madrid, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.